Enquête: En 2020, près de 43% des Suisses vivaient dans un ménage endetté

Publié

EnquêteEn 2020, près de 43% des Suisses vivaient dans un ménage endetté

Les leasings pour véhicule et les arriérés de paiement étaient les types de dettes les plus fréquents, révèle une enquête de l’OFS.

En 2020, 15,5% de la population vivait dans un ménage ayant au moins un leasing pour véhicule.

En 2020, 15,5% de la population vivait dans un ménage ayant au moins un leasing pour véhicule.

Beat Mathys

En 2020, 42,9% de la population suisse vivait dans un ménage avec au moins une dette. Les leasings pour véhicule et les arriérés de paiement constituaient les types de dettes les plus fréquents: 15,5% de la population vivait dans un ménage ayant au moins un leasing et 14,9% dans un ménage ayant eu au moins un arriéré de paiement au cours des 12 mois précédents. C’est ce que révèle l’enquête sur les revenus et les conditions de vie (SILC) de l’Office fédéral de la statistique (OFS).

Les arriérés de paiement sont «des factures qui n’ont pas pu être réglées dans les délais et qui concernent les types de dépenses suivants: loyer ou intérêts hypothécaires sur le logement principal, factures d’eau, d’électricité, de gaz ou de chauffage, primes d’assurance maladie, remboursements de crédits, impôts, télécommunications, pensions alimentaires et autres dépenses», explique l’OFS dans un communiqué de presse.

En 2020, les arriérés de paiement les plus fréquents portaient sur les impôts (7,5% de la population) et sur les primes d’assurance maladie (5,5% de la population).

Pourcentage de la population vivant dans un ménage avec des dettes, en 2020

Pourcentage de la population vivant dans un ménage avec des dettes, en 2020

OFS 2022

L’OFS note que la part de personnes ayant eu au moins une sorte d’arriéré de paiement au cours de l’année précédente diminue avec l’âge, le niveau de formation et le revenu. «Les personnes vivant dans un ménage avec enfant(s) étaient plus souvent concernées (18% avaient au moins un type d’arriéré de paiement) que celles vivant dans un ménage sans enfants (8,6%).» Et plus d’un quart des individus vivant dans un ménage monoparental avaient aussi été confrontés à au moins un arriéré de paiement.

En dehors des arriérés de paiement et des leasings pour véhicule, les dettes les plus fréquentes en 2020 ont été: «les hypothèques hors résidence principale (12,1%), les dettes auprès de la famille ou d’amis (8,4%) et les achats par acomptes (6,8%)», liste l’OFS.

En plus des 42,9% de la population vivant avec un type de dette, l’enquête de l’OFS révèle que 15,9% vivent avec au moins deux types de dettes et 6,9% avec au moins trois types de dettes. Dans cette troisième catégorie se trouvaient «les personnes souffrant de privation matérielle (30,2%), les personnes au chômage (15,9%) et la population âgée de 18 à 24 ans (11,1%)». La part de personnes résidant dans un ménage cumulant au moins trois types de dettes était plus grande en Suisse romande (10,6%) et en Suisse italienne (14,9%) qu’en Suisse alémanique (5,1%).

Déroulement de l’enquête

L’enquête SILC est coordonnée au niveau européen. En Suisse, elle est réalisée «auprès d’un échantillon aléatoire de quelque 8000 ménages, représentant un peu plus de 18’000 personnes», explique l’OFS. L’enquête couvre les types de dettes suivants: arriérés de paiement, leasings pour véhicule, petits crédits ou crédits à la consommation, achats par acomptes, dettes auprès de la famille ou des amis, hypothèques hors résidence principale, découverts bancaires ou impayés sur les cartes de crédit.

(comm/aze)

Ton opinion

17 commentaires