Publié

JuraEn Ajoie, «la population de chouettes se porte de mieux en mieux»

L’oiseau de l’année 2021 ainsi désigné par BirdLife Suisse a trouvé son paradis en Ajoie, où ce rapace est l’allié des paysans.

par
Vincent Donzé
1 / 6
Six jeunes d’un coup, c’est exceptionnel! L’an dernier, une trentaine de couples ont assuré une descendance, mais beaucoup ont échoué en raison d’une météo pluvieuse et froide au moment crucial du nourrissage des poussins.

Six jeunes d’un coup, c’est exceptionnel! L’an dernier, une trentaine de couples ont assuré une descendance, mais beaucoup ont échoué en raison d’une météo pluvieuse et froide au moment crucial du nourrissage des poussins.

DR Chevêche-Ajoie
Une faible réserve de nourriture a été constatée dans les quelque 140 nichoirs disposés sur le territoire ajoulot.

Une faible réserve de nourriture a été constatée dans les quelque 140 nichoirs disposés sur le territoire ajoulot.

DR Chevêche-Ajoie
Presque 50 jeunes chevêches d’Athéna ont tout de même été baguées l’an dernier par le collectif Chevêche-Ajoie.

Presque 50 jeunes chevêches d’Athéna ont tout de même été baguées l’an dernier par le collectif Chevêche-Ajoie.

DR Chevêche-Ajoie

L’oiseau de l’année 2021 est la chevêche d’Athéna et son paradis, c’est l’Ajoie: «Un tiers de la population suisse y réside», indique Nadine Apolloni, présidente du collectif Chevêche-Ajoie. Son secret? Une connivence avec le monde agricole: «Adulte, une chevêche d’Athéna mange un campagnol par jour, soit 6000 dans sa vie. Son appétit en fait l’alliée des paysans», s’exclame cette biologiste.

Au pays de la damassine, la chevêche apprécie la diversité de l’habitat, avec une préférence pour les vergers constitués d’arbres fruitiers à longue tige qui procurent un peu de hauteur, en combinant une cavité et un perchoir.

Sensibilisés par la Fondation rurale interjurassienne, les paysans lui facilitent à la vie en échelonnant les fauches pour faciliter l’accès aux proies et en épargnant les buissons qui sont autant de garde-manger, tandis que l’association Chevêche-Ajoie pose des nichoirs et bague des chouettes.

Bénévoles bienvenus

Les bénévoles sont les bienvenus et Nadine Apolloni l’a confié au «Quotidien Jurassien»: leur recrutement sera favorisé par la visibilité offerte à la chouette d’Athéna par l’association BirdLife Suisse, qui l’a nommée oiseau de l’année 2021.

«La population de chouettes se porte de mieux en mieux», se réjouit la présidente de Chevêche-Ajoie, en dépit d’une nette dégradation de l’état des vergers protégés. En 2020, 45 territoires ont été dénombrés en écoutant les chanteurs avant le début du printemps, un territoire étant un site d’un rayon d’au moins 300 mètres occupé de manière régulière par un mâle ou un couple.

Quand elle ne croque pas un campagnol, une chevêche se repaît avec ici un lézard, là avec un passereau ou un moineau, mais les insectes sont à mettre aussi à son ordinaire.

Pommiers, cerisiers ou damassiniers, l’a chouette d’Athéna apprécie tout particulièrement les vieux vergers pour y faire son nid et son perchoir.

Pommiers, cerisiers ou damassiniers, l’a chouette d’Athéna apprécie tout particulièrement les vieux vergers pour y faire son nid et son perchoir.

DR Chevêche-Ajoie

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
11 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Medisite

05.01.2021 à 08:50

On sait toujours pas la cause de ces centaines d oiseaux retrouvés morts par terre , nouvelle forme du covid dans l air percutante ce coup ci

kodiac

05.01.2021 à 07:13

trop chou ces petites têtes avec leurs gros yeux. merci de partager avec nous ce beau moment.

Youssouf

04.01.2021 à 15:36

Chouette, alors!