Hockey sur glace – En cinq minutes, le ciel est tombé sur la tête des Ajoulots
Publié

Hockey sur glaceEn cinq minutes, le ciel est tombé sur la tête des Ajoulots

Douzième revers de suite pour Ajoie qui a perdu son premier match de l’année contre Zurich après avoir concédé quatre buts coup sur coup.

par
Julien Boegli
(Porrentruy)
Denis Malgin inquiète Tim Wolf et la défense jurassienne.

Denis Malgin inquiète Tim Wolf et la défense jurassienne.

Jonathan Vallat/freshfocus

Pour le HC Ajoie, ce retour à la compétition après plus de trois semaines d’arrêt s’annonçait pour le moins ardu. Et il l’a été. Affronter un collectif zurichois en pleine bourre (sept succès de suite), qui s’est déplacé à Porrentruy avec déjà trois parties dans les jambes, n’augurait rien de bon pour lui.

Ce d’autant plus que le cancre de National League devait composer sans trois attaquants, dont le Québécois Guillaume Asselin ainsi que le Suédois Sebastian Wännström, sortis de quarantaine samedi matin mais pas autorisés à évoluer en raison du protocole Covid. Avec deux seuls étrangers à disposition – Maxime Fortier se remet de sa fracture au nez - contre cinq à son invité, Ajoie a tenu le temps d’une période.

Les Lions de Zurich ont ouvert la marque en milieu de tiers par leur Top scorer Denis Malgin (trois points pour lui samedi) qui a affronté le portier Tim Wolf après avoir récupéré le puck à la bande. C’est un peu comme si, dans un élan de générosité ou un simple geste de charité, ils avaient laissé le temps à leur rival de retrouver quelque peu ses marques avant d’appuyer sur l’accélérateur et de l’envoyer proprement dans le décor dès le retour des vestiaires.

Le collectif dirigé par Rikard Grönborg a dès lors pris possession du territoire adverse et le HCA a volé en éclats entre la 22e et la 27e minute. En l’espace de 5’40, le ciel lui est tombé sur la tête, avec quatre buts concédés. Le «Z» s’est servi de la moindre hésitation d’en face pour prendre le large.

Avec un avantage de cinq longueurs avant la mi-match, les Zurichois savaient pertinemment qu’ils n’avaient plus rien à perdre et ont ensuite logiquement relâché la pression, ce qui a permis à Jérôme Leduc d’inscrire, pour l’honneur, sa quatrième réussite de l’exercice sur un service de Ramon Knellwolf, l’un des deux Aviateurs – avec le défenseur Dario Bartholet – à avoir été cédé par Kloten en licence B jusqu’à fin janvier au moins.

Signalons encore que l’unique pénalité de la soirée infligée à Enzo Guebey l’a été après 54 minutes de jeu, preuve que les émotions n’étaient pas au rendez-vous samedi soir. Cette confrontation sans histoire s’est d’ailleurs déroulée dans une ambiance inhabituellement morne. Les ultras des lieux ont en effet choisi de boycotter la partie en guise de protestation suite aux interdictions de patinoire dont ont été frappés une partie de leurs membres après les incidents qui ont suivi le récent derby face à Bienne.

De retour au jeu après une pause prolongée, le HC Ajoie se retrouve quoi qu’il en soit avec un planning chargé devant lui, soit six matches encore à disputer jusqu’au 28 janvier. Son prochain rendez-vous, toujours à domicile, est agendé à mardi contre Lugano.

Ajoie – Zurich 1-6 (0-1 1-4 0-1)

Votre opinion