Hockey sur glace: En feu, Devos offre deux points au HC Ajoie

Publié

Hockey sur glaceEn feu, Devos offre deux points au HC Ajoie

Le top scorer d’Ajoie, auteur de deux réussites et d’un caviar adressé à Asselin lors de la prolongation, a porté sa formation jusqu’au succès face à Berne.  

par
Julien Boegli
(Porrentruy)
Guillaume Asselin (Ajoie, à g.) et Christoper DiDomenico (Berne) luttent pour la rondelle.

Guillaume Asselin (Ajoie, à g.) et Christoper DiDomenico (Berne) luttent pour la rondelle.

Jonathan Vallat/freshfocus

Mené de deux longueurs par le CP Berne, le HC Ajoie a renversé la vapeur pour s’imposer en prolongation. Phil-Michaël Devos a confirmé son excellente forme du moment avec deux réalisations dans le deuxième tiers et une offrande à l’intention de Guillaume Asselin. Les Jurassiens retrouvent ainsi le sourire après leurs deux échecs du week-end dernier (contre Ambri et à Zoug).

Le départ ajoulot a été freiné par une multitude de pénalités – que l’on peut sans autre considérer comme étant des broutilles – concédées lors de la période initiale. Les joueurs dirigés par Filip Pesan ont ainsi passé six des onze premières minutes avec un homme de moins sans que l’on comprenne, en toute honnêteté, chaque décision prise par les directeurs de jeu. Pour le coup, la parcelle de glace située devant Damiano Ciaccio a été immédiatement soumise à fort trafic.

Sans grande surprise, c’est en infériorité numérique que le HCA a encaissé l’ouverture (4e). Un but hasardeux, comme certains coups de sifflet, inscrit involontairement. Contre son camp par le corps du capitaine Jordane Hauert ou par celui de Benjamin Baumgartner? Difficile à dire. Après analyse vidéo, le duo Lemelin/Ruprecht l’a quoi qu’il en soit validé, à juste titre d’ailleurs. Lors des vingt premières minutes qu’ils ont maitrisées et très clairement dominées, les Bernois en ont rajouté une couche, par Tristan Scherwey, en embuscade sur un premier envoi de Beat Gerber (17e).

Puisque de toute évidence les arbitres avaient décidé de fermer les yeux sur les irrégularités visiteuses lors de la première moitié de rencontre, les Ours de la capitale, placés sous protection judiciaire, ont géré somme toute sereinement leur acquis. Jusqu’à ce que les hommes au sifflet se disent à la mi-match qu’il était gentiment temps de porter un jugement un peu plus équilibré.

Il n’en fallait pas davantage pour que Phil-Michaël Devos fasse rugir le lion qui sommeillait en lui. Par deux fois en l’espace de 84 secondes, à chaque fois à 5 contre 4, le meilleur pointeur de la ligue expédiait la rondelle au fond des filets de Daniel Manzato d’un coup de poignet magique.

Ajoie relancé, Berne en proie au doute, la fin de match devenait incertaine. Les visiteurs ont alors considérablement augmenté la pression dans le dernier quart d’heure, le collectif de Porrentruy n’y a plus vraiment vu clair, mais a tenu, au courage, jusqu’à la prolongation. Jusqu’à ce caviar de Devos pour Asselin.

Vendredi, ce sont les Lions de Zurich qui sont attendus à Porrentruy.

Ajoie – Berne a. p. 3-2 (0-2 2-0 0-0)

Ton opinion