Etats-Unis: En fuite, il appelle la police pour se plaindre

Publié

Etats-UnisEn fuite, il appelle la police pour se plaindre

Un jeune Américain a fait le numéro d'urgence, car il était outré que la police ne l'ait pas arrêté après un délit de fuite.

La police a mis la main sur le fuyard.

La police a mis la main sur le fuyard.

Photo d'illustration, Keystone

Un habitant de l'Etat américain de Floride s'est plaint auprès des autorités de ne pas avoir été rattrapé par la police, après s'être enfui lors d'un contrôle routier. Nicholas J., 19 ans, avait pris la fuite le 4 mai, alors qu'un agent lui demandait de s'arrêter sur une aire de stationnement, dans le comté de Saint Johns (nord-est de la Floride).

Environ une heure après les faits, l'homme a appelé le numéro d'urgence aux Etats-Unis, le 911, selon le bureau du shérif local cité par le journal «Florida Times-Union». «A quoi on vous paye?», s'est insurgé Nicholas J., auprès de la personne ayant répondu à son appel, qui a été enregistré.

«Qu'est-ce que vous fichez?»

L'opérateur lui demandant de clarifier, il a poursuivi: le policier «a braqué ses lumières sur moi, il s'est placé derrière moi et au moment où il marchait vers ma voiture, j'ai fait demi-tour et je suis passé à côté de lui.»

L'homme, présumant que sa plaque d'immatriculation devait avoir été signalée, s'est ensuite étonné de ne pas avoir été arrêté après être passé devant quatre autres policiers. «Qu'est-ce que vous fichez?», a-t-il demandé, outré.

L'appel a ensuite pu être identifié et Nicholas J., qui a dit avoir agi ainsi, car il pensait que ce serait «marrant», a finalement été arrêté le lendemain pour conduite dangereuse, délit de fuite et usage abusif d'un numéro d'urgence.

(AFP)

Ton opinion