Ukraine: En pleine session parlementaire, il tchatte avec une prostituée

Publié

UkraineEn pleine session parlementaire, il tchatte avec une prostituée

Après avoir contesté les faits, le député Bogdan Iaremenko les a finalement reconnus. L'affaire a fait grand bruit et pourrait conduire à la démission de cet ex-diplomate de 48 ans.

Bogdan Iaremenko (ici lors d'une autre session) a été surpris en pleine conversation avec une prostituée, lors d'une session parlementaire.

Bogdan Iaremenko (ici lors d'une autre session) a été surpris en pleine conversation avec une prostituée, lors d'une session parlementaire.

AFP

Bogdan Iaremenko a été pris la main dans le pot de confiture. La photo de ce député ukrainien, ex-diplomate, en train de tchatter avec une prostituée en pleine session parlementaire a fait le tour des réseaux sociaux.

Sur l'image reprise partout en Ukraine, on le voit demander les conditions financières d'un rendez-vous. Sur l'écran de son smartphone, on peut lire le type de prestations sexuelles qu'elle accepte et les tarifs: «100 dollars une heure, 150 dollars deux heures».

Pas de chance pour Iaremenko en pleine conversation (AFP).

Pas de chance pour Iaremenko en pleine conversation (AFP).

C'est donc peu dire que Bogdan Iaremenko a été mal à l'aise. Réfutant d'abord les allégations du site d'information à l'origine de la photo puis criant au complot, le député ukrainien a reconnu les faits, présentant sur Facebook ses excuses à ses enfants et à son épouse, ainsi qu'à son groupe parlementaire.

Iaremenko, 48 ans, parle d'un «acte irréfléchi». Mais l'affaire fait grand bruit et plusieurs élues de l'opposition ont réclamé jeudi la démission du député qui, pour l'heure, ne s'est pas prononcé sur son avenir politique.

Laurent Siebenmann

Ton opinion