Tourisme: En prison pour de faux avis sur TripAdvisor
Actualisé

TourismeEn prison pour de faux avis sur TripAdvisor

En Italie, un homme qui proposait des critiques flatteuses à des hôtels et restaurants contre rémunération a été incarcéré. Une première.

par
Michel Pralong
De bonnes appréciations sur TripAdvisor sont essentielles pour faire venir les touristes.

De bonnes appréciations sur TripAdvisor sont essentielles pour faire venir les touristes.

iStock

Pour choisir un hôtel ou un restaurant, les touristes se basent de plus en plus sur les avis donnés par les particuliers sur les grands sites de voyage, le plus célèbre étant TripAdvisor. D'ailleurs, les établissements bien cotés par les voyageurs eux-mêmes arborent fièrement le logo du site sur leur porte d'entrée.

Mais du coup, il faut pouvoir se fier à la sincérité de tels avis. TripAdvisor le sait bien et utilise des technologies de pointe et des enquêteurs afin de pouvoir traquer les faux commentaires, surtout émanant de sociétés qui se font payer pour les rédiger. Le site est ainsi parvenu depuis 2015 à mettre un terme à l'activité de plus de 60 de ces firmes. Mais en juin, la justice italienne a pour la première fois prononcé une sanction pénale contre le propriétaire d'une telle entreprise, a annoncé mercredi TripAdvisor.

Etablissements déclassés

Le tribunal de Lecce, dans le sud du pays, a condamné le propriétaire de la société PromoSalento à 9 mois de prison et 9000 francs de dommages et intérêts. Des entreprises italiennes avaient signalé depuis 2015 avoir été contactées par cette boîte qui leur proposait des critiques élogieuses contre rémunération. TripAdvisor a alors mené l'enquête, qui a révélé plus de 1000 approches de ce type. Certains établissements ont effectivement payés pour de faux avis. TripAdvisor leur a infligé des pénalités qui les ont fait chuter dans le classement de popularité, mais qui ont généralement suffi pour que le restaurant ou l'hôtel cesse cette pratique. Ceux qui ont persisté se sont vus affublés d'un logo rouge sur TripAdvisor, informant les internautes que l'établissement truquait les avis.

Alertée par un restaurateur de Trieste, la police italienne a également ouvert une enquête qui a mené PromoSalento devant un tribunal. TripAdvisor, qui s'était porté partie civile dans cette affaire, s'est félicité mercredi de la condamnation du patron de cette société. «Nous voyons cela comme une décision historique pour Internet», a écrit le site touristique. Qui a également rappelé que tout le monde peut aider à lutter contre ce type de fraude: «Si on vous contacte pour vous offrir de l'argent en échange d'avis, dites-le-nous en écrivant à notre équipe à l'adresse paidreviews@tripadvisor.com.»

Une note sur sa prison

Reste à savoir maintenant si l'homme condamné rédigera un avis sur les conditions d'accueil de sa prison et la qualité de la cantine. Un Britannique, condamné pour cambriolages, l'avait fait en 2016: «J'ai donné 4 étoiles à cet endroit. C'est vraiment le petit déjeuner qui fait baisser la note. A part ça, l'équipe est plutôt sympa, avait-il écrit sur sa page Facebook en parlant de sa cellule. C'est l'endroit parfait pour se détendre après une grosse journée. La déco est certes minimaliste, mais la chambre est sécurisée.»

Votre opinion