Hockey sur glace: En route pour la NHL, un gardien russe est arrêté dans son pays

Publié

Hockey sur glaceEn route pour la NHL, un gardien russe est arrêté dans son pays

Ivan Fedotov se serait soustrait à ses obligations militaires. Le départ du récent meilleur portier de KHL en Amérique du Nord est incertain.

par
Ruben Steiger
Ivan Fedotov a été élu meilleur gardien de KHL lors de la saison 2021-2022.

Ivan Fedotov a été élu meilleur gardien de KHL lors de la saison 2021-2022.

IMAGO/Russian Look

À 25 ans, le gardien russe Ivan Fedotov vient de connaître la meilleure saison sportive de sa carrière. Élu meilleur portier de KHL, il a été l’un des principaux artisans de la conquête de la Coupe Gagarine, le trophée remis au vainqueur des play-off, par son équipe, le CSKA Moscou. Il a aussi aidé les athlètes olympiques russes à décrocher la médaille d’argent lors des Jeux olympiques de Pékin.

Ses bonnes performances lui ont permis de signer un contrat en NHL avec l’organisation des Flyers de Philadelphie. Alors que l’avenir d’Ivan Fedotov semblait s’écrire en Pennsylvanie, son transfert pourrait être remis en cause. En effet, le gardien a été arrêté à Saint-Pétersbourg, car il aurait tenté de se soustraire à l’armée, selon différentes sources.

Emmené au bureau de recrutement militaire, le joueur, né en Finlande, y serait tombé malade et aurait été transporté dans un hôpital pour y passer la nuit, indique le média russe Fontanka.

Considéré comme un soldat

Interrogé par le Philadelphia Inquirer, Chuck Fletcher, le directeur général des Flyers de Philadelphie, n’a pas voulu trop en dire. «Nous sommes au courant des rapports et nous enquêtons sur la situation. Nous n’avons pas d’autres commentaires pour le moment». Même son de cloche du côté de l’agent du joueur, Igor Parashkin, qui a déclaré qu’il ne pouvait pas s’exprimer sur le sujet.


Les craintes pour l’avenir d’Ivan Fedotov sont légitimes. Les joueurs du CSKA Moscou sont considérés comme des membres du personnel militaire. Selon les spéculations du Philadelphia Inquirer, la résiliation du contrat entre les deux parties pourrait donc être interprétée comme une violation du Code pénal russe.


Ce cas vient rappeler que l’avenir des joueurs russes en NHL n’est pas assuré. À ce sujet, la NHL reste optimiste quant à un retour des athlètes en Amérique du Nord la saison prochaine, mais rappelle qu’elle n’est pas maîtresse des décisions. «Si la Russie devait leur refuser le départ, nous ne pourrions pas faire grand-chose» a précisé Bill Daly, commissaire adjoint de la NHL à The Athletic.

Ton opinion