Publié

TENDANCEEn Suisse, le bitcoin «sort du cercle des initiés»

La monnaie cryptée n'est plus l'apanage des geeks. De plus en plus de commerces suisses acceptent les bitcoins.

par
C. H.
«Depuis douze mois, c’est l’effervescence» en Suisse, selon le fondateur de la plateforme de trading SBEX Alexis Roussel.

«Depuis douze mois, c’est l’effervescence» en Suisse, selon le fondateur de la plateforme de trading SBEX Alexis Roussel.

keystone

Payer son verre, recevoir ses pourboires, recharger son compte bitcoins à la machine... De Zurich à Bâle en passant par l'arc lémanique, la monnaie électronique s'installe petit à petit dans les portefeuilles suisses, au point que le magazine Bilany voit une «révolution».

Et pour cause. La monnaie, inventée en 2009 après la crise financière par un mystérieux informaticien connu sous le nom de Satoshi Nakamoto, «est en train de sortir du cercle des initiés en Suisse» selon Alexis Roussel, fondateur de la plateforme d'achat et de vente de Bitcoins SBEX (Swiss Bitcoin Exchange).

«Depuis douze mois, c’est l’effervescence. Les firmes nouvellement créées ont recours aux services de juristes, comptables et banquiers conventionnels qui découvrent les perspectives offertes par ce nouveau système. Bien sûr, il y a des sceptiques mais la plupart sont fascinés», confie-t-il à Bilan.

Donner et recevoir... des bitcoins

La preuve de cette démocratisation, selon Adrien Treccani, ingénieur EPFL reconverti dans la finance: «On me demande toujours plus fréquemment comment acheter du bitcoin. Ces requêtes proviennent maintenant de citoyens lambda et de passionnés d’informatique.»

De plus en plus de commerçants l'acceptent en Suisse. Une cinquantaine d'enseignes à Zurich, 14 sur la région lémanique, 5 à Bâle et 5 à Berne... une carte en ligne permet de traquer les nouveaux venus sur le marché. SBEX et la société canadienne BitAccess sont d'ailleurs en train de déployer un réseau de distributeurs automatiques de bitcoins à travers toute la Suisse.

Parallèlement, les «Bitcoin talks» mensuels, organisés via le groupe «Bitcoin Meetup Switzerland» du réseau social MeetUp, réunissent près de 500 membres à travers le pays.

La non-régulation qui réjouit

En juin dernier, le Conseil fédéral a renoncé à légiférer sur la monnaie virtuelle compte tenu de son volume marginal. Une décision qui a fait le bonheur des principaux acteurs du marché des bitcoins, «puisque cette décision leur garantit une grande liberté entrepreneuriale» explique le magazine économique.

Pour le fondateur de SBEX, «le rapport entérine le fait que le bitcoin sera traité dans le cadre du droit actuel et entre dans le champ d’application de la Loi sur le blanchiment d’argent». Plus de libertés, moins de risques... les enthousiastes en sont convaincus: en Suisse et ailleurs, les bitcoins ont de beaux jours devant eux.

Votre opinion