Publié

PolémiqueEn Suisse, «le dalaï-lama a violé la morale»

La Chine accuse le dalaï-lama d’avoir piétiné les Droits de l’enfant en Suisse, livrant à l’adoption des enfants qui n’étaient pas orphelins. De la propagande, que dénoncent ceux qui l’ont vécu.

par
Renaud Michiels
ZURICH - ?Cette image du documentaire d’Ueli Meier montre des enfants tibétains arrivant en Suisse pour être adoptés au début des années soixante. Quelque 130 dans ce cas n’étaient pas orphelins.

ZURICH - ?Cette image du documentaire d’Ueli Meier montre des enfants tibétains arrivant en Suisse pour être adoptés au début des années soixante. Quelque 130 dans ce cas n’étaient pas orphelins.

Le dalaï-lama? Il «a forcé des centaines d’enfants à quitter leurs parents pour être adoptés». Il a «fabriqué des soi-disant orphelins et les a envoyés en Suisse, déchirant des centaines de familles, foulant aux pieds les droits de l’enfant et violant la morale.» Certains de ces enfants se sont même ensuite suicidés, insistent les médias officiels chinois. Sans surprise, cette violente charge vient de Chine. Elle a été lancée mardi par Hua Chunying, porte-parole du Ministère des affaires étrangères. De la récupération politique outrancière? De la propagande? Oui. Mais l’accusation n’est pas sans fondement.

Votre opinion