14.08.2020 à 09:34

ChaleursEn Suisse romande, les vendanges seront très précoces

Hiver doux, printemps chaud, la nature est particulièrement en avance cette année et les raisins s’impatientent déjà…

par
Eric Felley
Dans la vallée du Rhône, le raisin commence à montrer des signes de maturation déjà à la mi-août…

Dans la vallée du Rhône, le raisin commence à montrer des signes de maturation déjà à la mi-août…

IStockphoto

Dans certaines régions du vignoble français, le millésime 2020 est annoncé avec presque un mois d’avance. Dans les cantons viticoles du Valais et de Vaud, la maturation du raisin est également bien avancée, davantage dans le premier que dans le second. Pour Pierre-Yves Felley, directeur de la Chambre valaisanne d’agriculture: «L’hiver a été doux et le printemps chaud. De mars à mai, le temps a été sec et la nature a continué sur sa lancée. Seul le mois d’août est un peu plus pluvieux que d’habitude».

Le monde agricole se fait à l’idée d’un changement de calendrier des récoltes au fil des ans en fonction du réchauffement climatique: «Ce n’est pas la première fois que nous avons des millésimes précoces, observe-t-il. Il suffit de lire les statistiques de MétéoSuisse. Depuis 2010 nous avons des années de plus en plus chaudes et en moyenne les vendanges commencent une à deux semaines plus tôt».

Dès le 10 septembre

Par le passé, le gros de la vendange valaisanne (4900 hectares), coïncidait souvent avec la Foire du Valais, qui se tient à cheval entre les mois de septembre et octobre. «Cette année, ajoute Pierre-Yves Felley, je pense que ponctuellement quelques vignerons commenceront à vendanger après la manifestation phare des encaveurs valaisans, les Caves Ouvertes du 28 au 30 août. Et le gros de la vendange devrait commencer entre le 7 et le 10 septembre. Dans le canton de Vaud, cela devrait se situer une semaine à dix jours plus tard».

Cette précocité n’est pas forcément accompagnée d’un meilleur cru: «En 2003, se souvient le directeur, lors de la canicule, les Genevois avaient vendangé au mois d’août, mais cela n’avait pas donné un bon millésime… Il n’y a pas que la teneur en sucre qui est importante, mais aussi des éléments physiologiques complexes et un processus de maturation qui sont liés à la plante». Quand le raisin est trop pressé, a-t-on envie de conclure, il n’est pas forcément bien pressé.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
8 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

IgniaciO

14.08.2020 à 10:18

Vu l'excédent de production valaisan, ca fera un très bon vinaigre à cornichons pour Chirat

Etasseur

14.08.2020 à 09:54

Précoces et forcément d'une qualité exceptionnelle comme chaque année

Fabien

14.08.2020 à 09:48

Ouvrir les commentaires sur les avions de combats pas possible? Ou comme d'habitude vous donnez la parole aux opposants sans aucuns débat démocratique. Pour info les 6 milliards n'iront pas dans les caisse du social si il y a refus, ça restera à l'armée . Y a t'il qqun pour leur expliquer ??