22.10.2018 à 14:59

En Valais, les routes sont en déroute

News piquantes

Chantiers valaisans, de là-bas, de là-haut, un mégot en or de Johnny ou des œillères au boulot: c'est l'actu décalée du jour.

par
lematin.ch
Les chaussées valaisannes ont bien dégusté cette année. Les chantiers se comptent à la pelle.

Les chaussées valaisannes ont bien dégusté cette année. Les chantiers se comptent à la pelle.

Police valaisanne/lematin.ch

La Valais, canton enchanteur? Ces temps, il est plutôt en chantier. La faute aux intempéries de l'année. Il s'en est pris plein la face, nord comme sud, est ou ouest: quantité de neige astronomique, laves torrentielles, orages. Ô désespoir aussi. Et les routes ont, comme les habitants, trinqué. Plus de 200 chantiers ont été réalisés ou sont en cours, nous apprend «Le Nouvelliste». 20 millions ont déjà été dépensés! Le bitume, ça coûte des thunes. Et si bon nombre de ces travaux ne seront pas terminés avant la saison d'hiver, le canton a tenu à rassurer les touristes: l'accès aux stations sera optimal. Ben oui, il en faudra des abonnements aux remontées mécaniques des Quatre Vallées et des Portes du soleil pour rembourser tout cela. C'est ça ou l'augmentation du prix de la raclette et du fendant.

Michel Pralong

----------

L'armée appuie sur le champignon

Ce qu'il y a de bien en Suisse, c'est que si vous avez un pépin, on emploie les grands moyens pour vous secourir. Comme peut le témoigner ce champignonneur de 88 ans. Parti en forêt à Wil (ZH) samedi à 10 heures, il n'était toujours pas rentré à 14 h. Sans doute inquiets pour lui (et pour la cassolette qui tardait), ses proches ont alerté les secours. Et à 21 h 04, ce n'est rien de moins qu'un hélicoptère Super Puma avec caméra thermique qui a été déployé par l'armée. C'est diablement efficace: 10 minutes après, papy était localisé puis récupéré sain et sauf par les secours au sol. On ignore s'il a eu des bolets, mais du bol, oui.

Michel Pralong

----------

A quand la constellation Alain Morisod?

Image: NASA

Image: NASA

Comment nommerait-on une constellation si on la découvrait aujourd'hui? Celles que l'on connaît bien portent des noms faisant référence aux mythologies antiques. Mais pourquoi ne pas donner aux étoiles le nom de nos stars actuelles? C'est que la NASA s'est amusée à faire. Pour les 10 ans du télescope Fermi (qui repère les sources de rayon gamma), l'agence américaine a baptisé les constellations (non officielles) qu'il a trouvées en faisant référence à des héros modernes: le Petit prince, Hulk, «Enterprise» (le vaisseau de «Star Trek»), Godzilla ou Albert Einstein. Ah, si la NASA était suisse, on aurait pu avoir la constellation Alain Morisod, celle de Constantin (avec 13 étoiles) ou encore la supernova Maudet (l'étoile auparavant brillante qui implose)! Allez, au moins une voie lactée au bon lait des Alpes... On peut toujours rêver, la tête dans les étoiles.

Michel Pralong

----------

On achève bien les chevaux

L’appareil est décrit comme des œillères pour les humains. Il s'agit de la nouvelle invention de Panasonic pour protéger les gens des distractions lorsqu'ils travaillent dans un open space. Ces œillères intègrent un casque d'écoute et d'une fois que vous les mettez, vous vous retrouvez dans votre bulle. Ce gadget coûte 260 dollars et sera disponible en 2019. A l'origine, on mettait des œillères aux chevaux pour les empêcher d'être distraits par ce qui passe au bord de la route. Mais aussi pour protéger leurs yeux des coups de fouet. Ainsi va le monde du travail, toujours en s'améliorant.

Eric Felley

----------

Un vrai fan, ça ne mégote pas sur le prix

Photo: Reuters

Photo: Reuters

Ainsi donc, lors d'une vente aux enchères d'objets ayant appartenu à Johnny Hallyday, samedi dernier à Paris, un mégot de cigarette jeté par le chanteur lors d'un concert en 1996 a été vendu 310 euros (365 francs). Quand on voit le prix du filtre, ça fait cher le kilo de cendres de Johnny.

Michel Pralong

----------

Négation, mort à Vichy

Ainsi donc, il ne diffusera plus ses thèses haineuses (même si celles-ci, elles, ne sont pas mortes). Le négationniste Robert Faurisson, plusieurs fois condamné pour avoir notamment prétendu que les chambres à gaz n'avaient pas existé, s'est éteint ce dimanche à 89 ans, à son domicile de Vichy (cela ne s'invente pas). Une existence que l'on peut résumer ainsi:

Michel Pralong

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!