Football - Le Bayern entrevoit le titre, Vargas décisif
Actualisé

FootballLe Bayern entrevoit le titre, Vargas décisif

Les Bavarois ont battu leur dauphin Leipzig (1-0) et fait un très grand pas vers un neuvième titre consécutif en Bundesliga. L’international suisse Ruben Vargas a, lui, largement contribué à la victoire d’Augsbourg face à Hoffenheim.

par
AFP/Sport-Center
Leon Goretzka et Thomas Müller exultent.

Leon Goretzka et Thomas Müller exultent.

AFP

Avec ou sans Lewandowski, le Bayern est le patron. Les Bavarois ont fait samedi un très grand pas vers un neuvième titre consécutif en Bundesliga en s'imposant 1-0 chez leur dauphin Leipzig, à quatre jours de leur rencontre avec le PSG en Ligue des champions.

Cette victoire, grâce à but de Leon Goretzka, permet au «Rekordmeister» de compter désormais sept points d'avance sur le RB à sept journées de la fin du championnat. Et l'on sait que les Munichois n'ont pas l'habitude de craquer au moment de remporter des titres... «S'ils nous battent, la lutte pour le titre sera probablement terminée», avait d'ailleurs admis l'entraîneur de Lepzig, Julian Nagelsmann, avant le match.

Dans sa Red Bull Arena à huis clos, c'est le RB Leipzig qui est entré le plus fort dans le match, monopolisant le ballon dès le début, jusqu'à ce que le Bayern trouve son rythme. Mais après 30 minutes de jeu, les deux gardiens n'avaient toujours rien eu à faire, et le combat, intense et rythmé, n'était pas pour autant spectaculaire.

Puis est venu l'éclair. Un ballon en profondeur pour Thomas Müller dans la surface. Choupo-Moting qui aspire la défense centrale de Leipzig vers le but. Et Leon Goretzka en deuxième rideau pour reprendre la passe en retrait de Müller. Un tir sans contrôle, tendu et violent, en conclusion d'une action d'école lumineuse (1-0, 38e).

Au retour des vestiaires, Leipzig s'est jeté à l'assaut. Mais le RB a alors montré sa principale faiblesse cette saison: l'absence d'un véritable buteur. Le départ de Timo Werner pour Chelsea n'a pas été compensé par un joueur du même calibre.

En quelques minutes, Nkunku (47e), Sabitzer (49e), Olmo (52 et 53e), se sont retrouvés en position de marquer. Aucun n'a cadré son tir! Puis Neuer a sauvé son équipe sur deux tirs lointains de Sabitzer (56e, 59e).

L'orage passé, le Bayern s'est encore montré dangereux, mais ni Coman (68e) ni Alaba (76e) ni Müller (77e), ni Choupo-Moting (90e+2) n'ont réussi à concrétiser leurs occasions. Mais peu importait aux Bavarois, qui ont célébré leur victoire avec retenue, l'esprit peut-être déjà à la Ligue des champions.

Dortmund perd pied

Une compétition que Dortmund devrait regarder à la télé la saison prochaine. Les Jaune et Noir ont été battus à domicile par l’Eintracht Francfort (1-2), quatrième avec désormais sept points d'avance sur le Borussia à sept journées de la fin. Titularisés, Hitz et Akanji n’ont pas réussi à éviter la défaite des leurs.

Le but vainqueur de Francfort a été marqué à la 87e minute de la tête par le prolifique André Silva, que Cristiano Ronaldo a un jour présenté comme son successeur en équipe du Portugal. Avec 22 buts au compteur, l’attaquant de 25 ans est seul deuxième du classement des buteurs, derrière Robert Lewandowski et ses 35 buts, mais devant Erling Haaland (21 buts), resté muet samedi.

Francfort a ouvert le score dès la 11e minute, profitant d'un but contre son camp de l'international Nico Schulz. Mats Hummels, le patron de la défense, a égalisé juste avant la pause (1-1, 45e). Dans les rangs de l’Eintracht, le Zurichois Djibril Sow a encore disputé un match entier. Entré en jeu en toute fin de match, Steven Zuber n’a eu lui qu’une poignée de minutes à se mettre sous la dent.

Alors que l'Eintracht a désormais un pied en Ligue des champions la saison prochaine, la situation devient extrêmement critique pour Dortmund, dont les finances ont fortement souffert depuis la fermeture des stades au public il y a un an.

Vargas décisif avec Augsbourg

Dans les autres matches du début d'après-midi, Wolfsbourg conforte sa troisième place après son court succès face à Cologne (1-0). Renato Steffen et Admir Mehmedi, blessés, n’ont pas joué, contrairement au latéral genevois Kevin Mbabu.

Schalke a subi une nouvelle défaite à Leverkusen (1-2), et peut pratiquement dire adieu à la première division. Avec 13 points de retard sur la barragiste à sept journées de la fin, un retour semble impossible, alors que l'équipe n'a gagné qu'un seul match cette saison.

De son côté, le Mayence du Valaisan Edimilson Fernandes (resté sur le banc) a été contraint au nul chez lui par l’Arminia Bielefeld (1-1), où le Zurichois Cédric Brunner a encore disputé l’intégralité du match au poste de latéral droit.

Augsbourg a remporté un match de milieu de tableau contre Hoffenheim (2-1). Auteur de l’ouverture du score puis passeur décisif sur le second but, le Lucernois Ruben Vargas a été le grand artisan de la victoire des siens. L’international suisse signe son cinquième but de la saison en Bundesliga.

Gladbach confirme

La journée s’est achevée par la victoire du Borussia Mönchengladbach face à Fribourg (2-1). Sommer et ses coéquipiers – Zakaria et Embolo sont entrés en cours de rencontre alors que Lang est resté sur le banc et Elvedi ne figurait pas sur la feuille – confirment leur redressement entrevu avant la trêve devant Schalke 04 (3-0), qui avait mis fin à six matches sans victoire en Championnat.

Il est toutefois un peu tard: à sept journées de la fin, Gladbach (7e) est relégué à 11 points du quatrième, l’Eintracht Francfort, premier qualifié pour la Ligue des champions. L’objectif semble inatteignable pour la formation de Marco Rose, qui espère au moins se qualifier pour la Ligue Europa.

Votre opinion