Football: Encore battu, Neuchâtel Xamax n’y arrive plus
Publié

FootballEncore battu, Neuchâtel Xamax n’y arrive plus

Alors que les joueurs de Joël Magnin méritaient mieux, ils ont été dominés 1-0 par Zurich qui signe là un cinquième succès de rang.

par
Nicolas Jacquier
Neuchâtel
Kramer (à g.) à la lutte avec Oss.

Kramer (à g.) à la lutte avec Oss.

Keystone

Le club neuchâtelois a concédé une troisième défaite de rang. Alors que les joueurs de Joël Magnin méritaient mieux, ils ont été dominés 1-0 par Zurich qui signe là un cinquième succès de rang.

Pour son avant-dernier match de l’année à la Maladière, Xamax n’est pas parvenu à sortir de la spirale négative. Devant leur public, les Neuchâtelois se sont inclinés 1-0, un but tombé à la 65e minute. En dépit d’un nombre élevé d’occasions, ils n’ont pas réussi à marquer ce but que leur performance d’ensemble aurait pourtant largement mérité.

Une semaine après le naufrage saint-gallois, Joël Magnin avait procédé à quatre changements au coup d’envoi avec les titularisations de Djuric, Corbaz, Seydoux et Haile-Selassie, remplaçant Doudin, Kamber et Ramizi (sur le banc) et le suspendu Xhamajli.

Un tifo pour Köbi Kuhn

A la Maladière, Xamax aurait pu ouvrir dès les premières secondes lorsque Brecher fut tout heureux de détourner une déviation de la tête de Karlen sur un corner frappé par Haile-Selassie. Au cours d’une excellente entame de match neuchâteloise, le même Karlen et Oss (de la tête) se ménagèrent de quoi ouvrir le score.

Dans le camp adverse, la plus belle action collective de la période initiale devait venir du kop zurichois, confectionnant un magnifique tifo à la mémoire de Köbi Kuhn, une œuvre collective applaudie par tout le stade. Au plan du jeu, Domgjoni allait se montrer le plus dangereux: après un premier tir stoppé par Minder, le No 14 allait se briser sur le portier xamaxien.

Après 45 minutes, tout demeurait ouvert, et restait à faire – personne ne méritant peut-être de regagner les vestiaires en étant mené à la marque. A ce moment-là, Xamax affichait suffisamment de rigueur pour contenir les offensives zurichoises – seul manquait davantage de tranchant pour convertir les actions, parfois séduisantes, que ses joueurs parvenaient à élaborer.

Frigorifiée par le froid mordant, l’assistance allait continuer à pouvoir se réchauffer en faisant l’inventaire des occasions manquées de part et d’autre. On vit Marchesano, pourtant idéalement placé, manquer sa reprise (51e) avant que Schönbächler ne ponctue son slalom d’une frappe mourant à côté du poteau.

Mais Xamax ne demeurait pas en reste, notamment quand Karlen pu dévier un service de Nuzzolo – mais la reprise de l’attaquant valaisan fila juste à côté (60e). Pareil pour celle d’Oss, à la réception d’un corner.

Sur un coup du sort

Les deux formations faisant mine de se neutraliser, il tombait sous le sens que seule une erreur allait pouvoir débloquer la partie. Et cette erreur se produisit lorsque l’infortuné Minder ne put se saisir d’un centre de Pa Modou, que le remplaçant de Walthert repoussa dans les pieds de Kramer, qui n’en demandait pas autant pour signer son sixième but lors des cinq derniers matches.

Un coup du sort bien sûr pour Xamax qui, pourtant, n’allait pas abdiquer, se créer même d’immenses occasions. Comme lorsque Djuric manqua le but vide (73e). Comme lorsque Kololli faillit tromper son gardien, auteur d’un réflexe salvateur.

Xamax allait même réussir à égaliser sur corner par Djuric mais la réussite du défenseur devait être très curieusement annulée par M. Schärer pour une prétendue faute sur le portier (76e), l’arbitre renonçant de surcroît à aller consulter la VAR.

Pour Xamax, l’échec est cruel. Jamais ses joueurs n’auraient dû laisser Zurich repartir avec ses trois points.

Nicolas Jacquier, Neuchâtel

Xamax – Zurich 0-1 (0-0)

Maladière, 5415 spectateurs. Arbitre : M. Schärer.

But:65e Kramer 0-1.

Xamax: Minder ; Djuric, Oss, Neitzke ; Gomes, Mveng (80e Doudin), Corbaz (86e Seferi), Seydoux ; Haile-Selassie (70e Ramizi), Karlen, Nuzzolo. Entraîneur : J. Magnin.

Zurich: Brecher ; Rüegg, Nathan, Omeragic (46e M. Kryeziu), Pa Modou ; Sohm, Domgjoni; Tosin (67e Kololli), Marchesano (88e Janjicic), Scönbächler ; Kramer. Entraîneur : L. Magnin.

Notes: Xamax sans Walthert, Dugourd (blessés), Mulaj (malade) ni Xhemajli (suspendu). Zurich sans Kharabadze, H. Kryeziu, Mahi, Winter (blessés). Les joueurs du FC Zurich portent un brassard noir. Une minute de silence est observée en mémoire de Köbi Kuhn, qui s’est éteint mardi à l’âge de 76 ans. 76e : but de Djuric annulé pour une prétendue faute sur le gardien. 92e: but de Kololli annulé pour un hors-jeu préalable.

Avertissements: 13e Kramer. 63e Tosin, 74e M. Kryeziu, 91e Ramizi.

Votre opinion