Publié

ChineEncore trois immolations au Tibet

Trois Tibétains se sont immolés par le feu en huit jours en Chine pour protester contre la répression exercée par Pékin dans leur région, rapporte Radio Free Asia (RFA), citant des sources à l'intérieur du Tibet.

Ces trois nouveaux cas portent à 54 le nombre d'immolations ou de tentatives d'immolations de Tibétains en Chine depuis février 2009, dont 44 mortelles, selon la radio. La grande majorité de ces immolations ont eu lieu depuis mars 2011 dans les régions tibétaines des provinces du Sichuan (sud-ouest), du Qinghai et du Gansu (nord-ouest).

Sangay Gyatso, un homme âgé de 27 ans, «s'est immolé par le feu peu après midi (samedi) près d'un stupa sur le terrain du monastère de Dokar» dans la préfecture tibétaine de Kanlho (Gannan en chinois) au Gansu, selon une source non identifiée citée par le service en tibétain de RFA.

Les sources de la radio en Chine ont fourni des photos du corps carbonisé de Sangay Gyatso publiées sur son site internet en chinois, dont l'authenticité n'a pas pu être vérifiée. Aucune confirmation de ce décès n'a pu être obtenue auprès des autorités locales.

Ecrivain de la liberté

Samedi, l'ONG International Campaign for Tibet (ICT) avait rapporté l'immolation par le feu jeudi de l'écrivain tibétain Gudrub, âgé de 42 ans, dans le district de Nagchu, à l'intérieur de la région autonome du Tibet. Gudrub avait appelé à la liberté pour le Tibet et au retour du dalaï lama, le chef spirituel des Tibétains en exil depuis 1959, selon ICT.

La mort de Gudrub survient après une autre immolation le 29 septembre d'un Tibétain âgé de 27 ans appelé Yangdang, dans le district de Dzato de la province du Qinghai (nord-ouest), également rapportée par ICT.

La Chine affirme avoir «libéré pacifiquement» le Tibet et amélioré le sort de sa population en fournissant des fonds pour le développement économique de cette région pauvre et isolée. Mais de nombreux Tibétains ne supportent plus ce qu'ils considèrent comme une domination grandissante des Hans, l'ethnie fortement majoritaire en Chine, et la répression de leur religion et de leur culture.

(ats)

Ton opinion