16.11.2018 à 22:44

Hockey sur glaceEncore une prolongation fatale pour Bienne

Battu à Rapperswil, le HC Bienne n’a pas été à la hauteur de son rang de leader. Défensivement en tout cas.

par
Julien Boegli Rapperswil
Keystone

Après Berne le 3 novembre et Langnau mardi, le HC Bienne a été contraint de batailler au-delà du temps réglementaire une troisième fois consécutive. Et comme face aux joueurs de la Capitale, la prolongation leur a été fatale. Un point sauvé pour une formation qui n’a eu de cesse de patiner après la marque: il n’y a vraiment pas de quoi en être satisfait.

Mal lunés, les Biennois ont concédé l’ouverture après 41 secondes seulement. Prémices d’une première période où leurs défaillances défensives se sont révélées au grand jour. L’égalisation rapide de Tony Rajala, sa première réussite en six matches, n’y a d’ailleurs rien changé. Rapperswil, qui tourne à une moyenne famélique d’un but par match cet automne, a repris les devants en milieu de période initiale à la suite d’une erreur en zone neutre du défenseur Anssi Salmela.

Les problèmes techniques de la surfaceuse qui ont prolongé la première pause de 20 minutes ont au moins permis au leader de National League de remettre certaines choses au point. Le tiers intermédiaire a été clairement à son avantage. Alors, quand le chef de file de la catégorie se décide à hausser le niveau, le cancre n’en pique plus une. Et si celui-ci ne s’est jamais retrouvé mené à la marque, il le doit à une période de deux minutes en double supériorité numérique à la mi-match que Kristo est parvenu à faire fructifier.

Avant la 3e réussite locale, Salmela avait d’abord trompé la gardien Nyffeler d’un envoi sous sa transversale (22e), puis Robbie Earl s’est fendu du geste de la soirée en adressant un caviar à Damian Brunner après avoir effectué deux tours de cage st-galloise sans être inquiété (35e).

Logiquement, les Seelandais auraient dû prendre les devants lors de la période finale, Brunner manquant la transformation d’un penalty à l’ultime seconde du 2e tiers. Or, jamais leur maitrise du jeu ne s’est concrétisée au tableau d’affichage. Pire, Rapperswil, en rupture, a réussi à reprendre une quatrième fois l’avantage (47e). Et Bienne a épongé les dommages, encore et toujours.

Rapperswil – Bienne 5-4 ap (2-1 1-2 1-1)

SGKB Arena. 3624 spectateurs. Arbitres: MM. Eichmann, Fonselius, Pitton et Wolf.

Buts:1ère Knelsen (Berger, Casutt) 1-0, 2e Rajala (Pouliot, Tschantré/5 c 4) 1-1, 11e Wellman (Kristo) 2-1, 22e Salmela (Brunner) 2-2, 32e Kristo (Wellman/5 c 3) 3-2, 35e Brunner (Earl) 3-3, 47e Casutt (Spiller, Knelsen) 4-3, 52e Tschantré (Riat, Diem) 4-4, 64e Wellman (Casutt) 5-4.

Rapperswil:Nyffeler; Gähler, Profico; Gilroy, Berger; Hächler, Maier; Iglesias, Schmuckli;Kristo, Schlagenhauf, Wellmann; Primeau, Ness, Lindemann; Spiller, Knelsen, Casutt; Mosimann, Maon, Brem. Entraîneur: Tomlinson.

Bienne:Hiller; Kreis, Salmela; Fey, Sataric; Moser, Maurer; Dufner; Pedretti, Pouliot, Rajala; Brunner, Fuchs, Earl; Riat, Tschantré, Hügli; Schmutz, Neuenschwander, Lüthi; Diem. Entraîneur: Törmänen.

Notes: Rapperswil sans Helbling (blessé), Aulin (étranger surnuméraire), Fuhrer, Hüsler, Rizzello ni Schweri (surnuméraires). Bienne sans Forster (blessé), Künzle (malade) ni Egli (surnuméraire). En raison d’un défaut technique à la surfaceuse, la première pause est prolongée de 20 minutes. Brunner manque la transformation d’un penalty (40e).

Pénalités: 3 x 2’ contre Rapperswil; 4 x 2’ contre Bienne.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!