27.01.2016 à 12:56

INSTITUT MARINIEnfants abusés: le grand pardon

Initiée par une victime, l’étude sur les abus sexuels et les maltraitances dans l’ex-pensionnat fribourgeois a été rendue publique hier matin. Accablante pour le diocèse.

par
Evelyne Emeri
Hier matin, Mgr Charles Morerod accueillant le Genevois Jean-Louis Claude. Celui par qui le scandale est arrivé et qui a forcé le diocèse à enquêter.

Hier matin, Mgr Charles Morerod accueillant le Genevois Jean-Louis Claude. Celui par qui le scandale est arrivé et qui a forcé le diocèse à enquêter.

Laurent Crottet

«J’aimerais faire une grande prière pour dire merci. Mais à qui? Je ne peux plus vénérer cette Eglise.» Jean-Louis Claude, dont «Le Matin» publiait hier le témoignage, est à l’origine du miracle, plus de 60 ans après les faits. Sans lui, sans son insistance forcenée, la pointe de l’iceberg du lourd dossier des enfants placés et abusés par des ecclésiastiques au siècle passé serait restée lettre morte, laissant l'Eglise d’aujourd’hui dans l’ignorance ou dans le confort de la dissimulation.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!