22.12.2017 à 11:02

BirmanieEnfants rohingyas atteints de malnutrition aiguë

Selon une enquête de l'UNICEF, les enfants rohingyas réfugiés au Bangladesh sont exposés à de nombreuses maladies.

1 / 121
L'ONU est inquiète des conséquences possibles de l'arrivée des pluies au Bangladesh et en Birmanie au milieu de la pandémie liée au Covid-19. (Mardi 21 avril 2020)

L'ONU est inquiète des conséquences possibles de l'arrivée des pluies au Bangladesh et en Birmanie au milieu de la pandémie liée au Covid-19. (Mardi 21 avril 2020)

AFP
Les gardes-côtes du Bangladesh ont annoncé avoir secouru dans les eaux territoriales du pays au moins 382 réfugiés rohingyas «affamés» après presque deux mois en mer. (15 avril 2020 - Image d'archive)

Les gardes-côtes du Bangladesh ont annoncé avoir secouru dans les eaux territoriales du pays au moins 382 réfugiés rohingyas «affamés» après presque deux mois en mer. (15 avril 2020 - Image d'archive)

AFP
Des crimes de guerre ont bien été commis contre les Rohingyas mais pas de génocide, assure un rapport d'enquête birman lundi. (20 janvier 2020)

Des crimes de guerre ont bien été commis contre les Rohingyas mais pas de génocide, assure un rapport d'enquête birman lundi. (20 janvier 2020)

AFP

Jusqu'à un quart des enfants rohingyas réfugiés au Bangladesh sont atteints de malnutrition aiguë. Ces personnes qui ont fui les violences en Birmanie sont exposées à de nombreuses maladies, a dit vendredi à Genève le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF).

«Nos pires craintes ont été confirmées»

Trois investigations sanitaires et nutritionnelles ont été menées entre fin octobre et fin novembre sur près de 1800 enfants arrivés ces derniers mois dans deux camps et d'autres sites informels. «Nos pires craintes ont été confirmées», a affirmé devant la presse un porte-parole de l'UNICEF.

La prévalence de la malnutrition aiguë chez les enfants de moins de 5 ans dépasse largement les 15% considérés comme une urgence par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Elle est particulièrement importante dans le camp de Kuttupalong.

Parmi les autres problèmes, jusqu'à 40% des enfants font face à des diarrhées et jusqu'à 60% sont victimes d'infections respiratoires aiguës. Moins de 16% des enfants ont accès à une nutrition acceptable.

Eau potable et soins

L'UNICEF et des institutions partenaires ont pris en charge environ 7000 enfants atteints de malnutrition aiguë sévère. Ils ont aussi notamment utilisé 900'000 doses de vaccins contre le choléra. Et le porte-parole a appelé à davantage d'efforts pour garantir un accès à des repas adaptés, une eau potable et des soins.

Près de 870'000 membres de la minorité musulmane ont fui les violences de Birmanie vers le Bangladesh, dont trois quarts en quelques mois. Selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), seuls 5% se trouvent dans des camps. Quelque 2000 doses de vaccins contre la diphtérie devraient arriver dans les prochains jours, a dit un porte-parole de l'OMS.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!