Yémen: Enfants tués dans un raid aérien sur une école
Publié

YémenEnfants tués dans un raid aérien sur une école

La frappe, attribuée à la coalition sous commandement saoudien, serait une «erreur». Une bavure qui a fait 5 morts.

Une image présentée sur Twitter comme étant celle de l'école visée par la frappe aérienne.

Une image présentée sur Twitter comme étant celle de l'école visée par la frappe aérienne.

Twitter - @Naharnet

Un raid aérien a fait 5 morts et treize blessés mardi dans une école primaire du nord du Yémen, région contrôlée par les rebelles chiites Houthis, ont indiqué des sources médicale et militaire. L'attaque a été imputée à la coalition sous commandement saoudien.

Pour sa part, l'agence rebelle Saba a donné un bilan plus élevé: 8 morts et 15 blessés.

Parmi les tués figurent deux enfants, le directeur et deux employés de l'école qui se trouve dans le district de Nihm, au nord-est de la capitale Sanaa, selon les sources médicale et militaire.

Une source militaire gouvernementale a confirmé le raid aérien, accusant les rebelles pro-iraniens d'avoir placé des véhicules blindés près de l'école qui a été touchée par deux missiles à la suite d'une «erreur».

Fréquentes bavures

Des ONG accusent régulièrement la coalition arabe, qui intervient depuis mars 2015 au Yémen en soutien aux forces gouvernementales, de rater les cibles rebelles et de faire de nombreuses victimes civiles.

En août 2016, Médecins sans frontières (MSF) avait déclaré que des raids aériens sur une école coranique avaient fait 10 morts et 28 blessés parmi des enfants à Haydan, dans la province de Saada, contrôlée par les Houthis. La coalition arabe commandée par l'Arabie saoudite avait alors affirmé avoir visé un centre d'entraînement où les rebelles formaient selon elle des enfants soldats.

Poursuite des combats

Par ailleurs, dans le sud-ouest du pays, les combats se sont poursuivis mardi pour la quatrième journée consécutive, selon des sources militaires. L'armée tente de déloger les rebelles de positions proches du détroit de Bab al-Mandeb, important passage maritime séparant la mer Rouge de l'océan Indien.

Les combats, qui se concentrent dans le secteur de Dhubab, à 30 km au nord du détroit, ont fait ces dernières 24 heures 24 morts et 36 blessés dans les rangs rebelles, selon des sources médicales. L'armée loyaliste a déploré de son côté six tués et treize blessés.

A Chabwa (sud), six soldats de l'armée loyaliste, dont un colonel, ont été tués dans des combats lundi soir avec des rebelles, selon d'autres sources militaires. Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le conflit au Yémen a fait plus de 7350 morts et 39'000 blessés en vingt mois.

(ats)

Votre opinion