Arc jurassien - Enfermé dans un coffre de La Tchaux jusqu’à Bienne
Publié

Arc jurassienEnfermé dans un coffre de La Tchaux jusqu’à Bienne

Les altercations se multiplient entre bandes rivales des deux cités horlogères. «Canal Alpha» a mené l’enquête.

par
Vincent Donzé
La rue de la Croix-Fédérale a été le théâtre d’affrontements.

La rue de la Croix-Fédérale a été le théâtre d’affrontements.

Google Street View

Ça castagne dur entre bandes rivales de Bienne et de La Chaux-de-Fonds. La TV régionale «Canal Alpha» a recensé les épisodes qui ont conduit à deux événements particulièrement violents, au soir du 11 avril dernier.

Ce soir-là, des Biennois sont montés en voiture à La Chaux-de-Fonds, animés par un esprit de vengeance. Arrivés dans le quartier de l’Esplanade, ils ont provoqué des affrontements en réponse au tabassage d’un des leurs à Bienne.

Bande «du 47»

Selon «Canal Alpha», le conflit impliquant la bande «du 47» s’est déplacé à la station de bus «Monique St-Hélier», sur la ligne 301. Des protagonistes ont cru reconnaître un rival dans un bus et y sont entrés. À l’intérieur, des coups de feu ont été tirés avec une arme chargée à blanc en semant la panique.

La police est intervenue, mais quelques instants plus tard dans le quartier des Arrêtes, un jeune d’une vingtaine d’années a été jeté dans un coffre pour être libéré par ses ravisseurs dans les environs de Bienne, à Douanne, une petite heure plus tard et 42 kilomètres plus loin. Selon «Canal Alpha», les agresseurs se sont peut-être trompés de cible. La victime a pu donner l’alerte chez un voisin.

Opération «Loulou»

Le conflit entre les deux clans a commencé par des insultes sur les réseaux sociaux. Les bandes se sont affrontées sans véritable motif, mais en jouant les caïds. «Ils pensent que c’est en «racaillant» qu’ils vont devenir des gens importants», indique à témoin à «Canal Alpha».

Deux procureurs neuchâtelois sont chargés de l’opération «Loulou». Une centaine de jeunes sont dans le collimateur de la justice de 10 à 25 ans. La police a procédé à diverses arrestations et une dizaine de protagonistes ont été placés en détention préventive dans les deux cantons, sous l’accusation de rixe d’agression, d’enlèvement et de séquestration.

Votre opinion