Rapt – Enlevée il y a 11 ans dans le Var, Camille a été retrouvée à Morges

Publié

RaptEnlevée il y a 11 ans dans le Var, Camille a été retrouvée à Morges

La fillette de 5 ans avait été kidnappée par sa mère en 2011 dans le sud de la France. La maman en cavale et sa fille ont été identifiées lors d’un contrôle routier dans le canton de Vaud.

par
Evelyne Emeri
Camille Chauvet, photographiée ici en 2010 par son père, peu avant son enlèvement par sa maman. Elle est aujourd’hui âgée de 16 ans. 

Camille Chauvet, photographiée ici en 2010 par son père, peu avant son enlèvement par sa maman. Elle est aujourd’hui âgée de 16 ans. 

DR

L’affaire de la «petite Camille» était restée en plan depuis onze ans, non pas que les recherches s’étaient arrêtées. C’est surtout l’espoir de retrouver la fillette, enlevée par sa mère à Carqueiranne (Le Var/France) près de Toulon, qui s’amenuisait après toutes ces années sans le moindre résultat. Sa photo n’avait jamais quitté le trop long registre des enfants disparus. Ses parents étaient séparés au moment du rapt. Visiblement, le conflit parental était aigu, en particulier s’agissant de la garde alternée de l’enfant que la maman a cessé de respecter après les Fêtes de Noël 2010. La justice l’avait poursuivie et convoquée en mars 2011. En vain.

Cachées par une secte?

La Française de 47 ans a été condamnée à trois reprises par le Tribunal judiciaire de Toulon, respectivement pour "non-représentation de mineure", "dénonciation calomnieuse" et "soustraction d’enfant". En mars 2011 précisément, après avoir tenté d’obtenir la garde exclusive de leur fille, cette ingénieure militaire fuit avec Camille sous le bras. La petite a 5 ans. Dévasté, son père, 74 ans, n’a jamais cessé d’y croire. Il parle aujourd’hui d’un électrochoc. «J’en veux énormément à la justice française qui n’a pas empêché cet enlèvement alors qu’elle avait Camille sous la main» indique-t-il à nos confrères de Var Matin qui révèlent cette issue heureuse. «Ma fille a sans doute baigné dans un milieu sectaire, avec de véritables "fous de Dieu", et j’envisage de déposer plainte en Suisse», précise encore le papa.

Incarcérée à Lonay 

Le rebondissement qui vient de survenir est un miracle. C’est lors d’un banal contrôle de circulation, dans la région de Morges (VD) nous confirme une source proche de l’enquête, que la victime, âgée aujourd’hui de 16 ans, a été localisée avec sa maman fin février. La ravisseuse a été rapidement identifiée par la patrouille de police. Faisant toujours l’objet d’une fiche de recherche diffusée par Interpol, elle matche avec la base de données des forces de l’ordre. La mère est arrêtée et placée depuis en détention provisoire à la prison de la Tuilière à Lonay, à côté de Morges. Une procédure d’extradition est en cours. Elle est en mains de l’Office fédéral de la justice (OFJ).

«La priorité absolue n’est autre que l’intérêt de Camille»

Me Aude Parein-Reymond, curatrice de représentation

Née le 28 octobre 2005, Camille a été confiée le 1er mars aux bons soins de la Direction générale de l’enfance et de la jeunesse (DGEJ) du canton de Vaud. Le 3 mars, l’avocate lausannoise Me Aude Parein-Reymond a été nommée d’office et en extrême urgence comme curatrice de représentation de l’adolescente, ce qu’elle nous confirme par téléphone. Et d’insister sur le fait que «La priorité absolue dans ce dossier n’est autre que l’intérêt de l’enfant». Une audience se tiendra vendredi 18 mars devant la Justice de paix du district de Morges pour déterminer si le placement de Camille est opportun et doit se prolonger en Suisse, ou pas. Me Olivier Ferri, avocat du père, devrait faire le déplacement depuis Toulon.

Ton opinion

39 commentaires