22.12.2016 à 14:32

CambodgeEnorme saisie d'ivoire

Les autorités ont saisi 1,3 tonne d'ivoire dans une cargaison de bois.

Venant du Mozambique, elle était destinée à la Chine, ont annoncé jeudi une association de défense des animaux et des responsables.

Venant du Mozambique, elle était destinée à la Chine, ont annoncé jeudi une association de défense des animaux et des responsables.

AFP

Cette saisie est l'une des plus importantes au Cambodge cette année. Elle met en lumière le rôle-clé de ce pays dans un trafic lucratif, désastreux pour l'environnement et alimenté au premier chef par la demande chinoise.

D'après «Wildlife Alliance Cambodia» (Alliance pour les animaux sauvages), un groupe qui aide les autorités à débusquer les trafiquants, les douanes ont fait leur découverte vendredi en inspectant des conteneurs de bateaux au terminal terrestre de Kandal près de Phnom Penh.

Crânes de guépards, pangolins

Ils ont découvert cachés derrière des poutres de bois rare 1,3 tonne de défenses d'éléphants d'Afrique, ainsi que 10 crânes de guépards, 82 kilogrammes d'os d'animaux et 137 kilogrammes d'écailles de pangolin.

«C'est une énorme affaire, avec trop d'éléphants morts. Nous devons chercher justice pour ces animaux», a déclaré Kdov Nuch, directeur des douanes au terminal.

Vietnamien en cavale

La compagnie maritime avait déjà été impliquée dans une saisie fin octobre au Vietnam, lorsque près d'une tonne d'ivoire avait été découverte. Wildlife Alliance a déclaré que le suspect principal dans ce trafic est un Vietnamien en cavale, connu pour être un grand contrebandier.

Un Vannarith, directeur adjoint du département des forêts de Phnom Penh, a confirmé la saisie auprès de l'AFP.

Cambodge, voie de passage

La demande pour les organes d'animaux, en particulier en Chine et au Vietnam, a décimé les populations de nombreuses espèces rares et constitue un fléau pour les éléphants et rhinocéros d'Afrique.

Le pangolin, petit mammifère à écailles menacé d'extinction par le braconnage, est l'animal le plus trafiqué au monde. En Asie, ses écailles sont utilisées en médecine traditionnelle tandis que sa chair est très appréciée.

Les écologistes estiment que le Cambodge, pays pauvre où les lois ne sont pas toujours respectées, est devenu une voie de passage majeure pour l'ivoire africain ces dernières années.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!