Industrie automobile: Enquête conjointe d'Etats américains sur Volkswagen
Publié

Industrie automobileEnquête conjointe d'Etats américains sur Volkswagen

Les investigations vont porter sur les informations fournies aux clients par le constructeur sur ses modèles diesel.

1 / 150
Nouvelle ère pour les constructeurs automobiles et les consommateurs européens : vendredi entre en vigueur un protocole d'homologation des véhicules neufs plus sévère, qui remplace un processus discrédité par le scandale des moteurs diesel truqués. (Mercredi 30 août 2017)

Nouvelle ère pour les constructeurs automobiles et les consommateurs européens : vendredi entre en vigueur un protocole d'homologation des véhicules neufs plus sévère, qui remplace un processus discrédité par le scandale des moteurs diesel truqués. (Mercredi 30 août 2017)

AFP
Dieselgate: le président d'auto-suisse François Launaz estime qu'il Il faut éviter d'empirer la situation avec des mesures d'interdiction. (15 août 2017)

Dieselgate: le président d'auto-suisse François Launaz estime qu'il Il faut éviter d'empirer la situation avec des mesures d'interdiction. (15 août 2017)

Keystone
Jusqu'à présent, les fabricants d'automobiles ne devaient faire tester leurs véhicules qu'en conditions de laboratoire. Les résultats ne reflétaient alors que peu leurs véritables émissions. A partir du 1er septembre, des réglementations strictes entreront en vigueur en Europe et en Suisse. (Dimanche 13 août 2017)

Jusqu'à présent, les fabricants d'automobiles ne devaient faire tester leurs véhicules qu'en conditions de laboratoire. Les résultats ne reflétaient alors que peu leurs véritables émissions. A partir du 1er septembre, des réglementations strictes entreront en vigueur en Europe et en Suisse. (Dimanche 13 août 2017)

Keystone

Une trentaine d'Etats américains ont lancé jeudi une enquête groupée sur les agissements du groupe allemand Volkswagen, a annoncé l'attorney general (ministre de la justice) de l'Etat de l'Illinois. Le constructeur automobile pourra être cité à comparaître.

Selon un porte-parole, les investigations vont porter sur les informations fournies aux clients par le constructeur sur ses modèles diesel. L'examen sera mené à deux niveaux, d'une part, par les administrations chargées de la protection des consommateurs et, d'autre part, par celles assurant la protection de l'environnement.

Le constructeur allemand est accusé d'avoir manipulé les tests sur les émissions polluantes de ses véhicules. D'après l'agence fédérale de protection de l'environnement (EPA), VW a équipé ses modèles diesel Volkswagen et Audi des années 2009 à 2015 d'un logiciel permettant de contourner les tests d'émission de certains polluants atmosphériques.

Le constructeur, dont la valorisation boursière s'est effondrée de plus de 30%, s'expose à des pénalités pouvant aller jusqu'à 18 milliards de dollars rien qu'aux Etats-Unis.

La crise s'est encore accentuée jeudi, le ministre allemand des transports, Alexander Dobrindt, laissant entendre que les tests européens avaient aussi été faussés.

(ats)

Votre opinion