01.05.2013 à 18:26

ItalieEnrico Letta craint «un désastre démocratique»

Le président du Conseil italien Enrico Letta a mis en garde mercredi contre «un désastre démocratique» si l'Europe «démoralise les citoyens» et «est une mauvaise mère».

Le président du Conseil italien Enrico Letta a mis en garde mercredi contre «un désastre démocratique» si l'Europe «démoralise les citoyens» et «est une mauvaise mère». Selon lui, «il faut montrer aux citoyens que l'Europe est en train de les aider».

«Il faut agir de façon à pouvoir coordonner les politiques européennes pour l'emploi», a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à l’Élysée au côté du président français François Hollande.

«Si l'on ne constate pas que l'Europe veut dire bien-être, opportunités, croissance, si l'on considère que l'Europe est une mauvaise mère, cela va constituer un grand problème démocratique parce que les citoyens vont réagir contre cette Europe mauvaise mère», a-t-il lancé.

Pour le nouveau chef du gouvernement italien, «c'est le message le plus important que l'on peut tirer de l'expérience italienne: Il faut que l'Europe aide les personnes, il ne faut pas qu'elle frustre les gens».

Stabilité en cause

François Hollande a abondé dans le sens de son hôte en déclarant que «ce qui est en cause c'est non seulement l'idée européenne mais la stabilité politique dans nos pays respectifs».

«Nous avons forcément un compromis à trouver par delà ce qui peut nous séparer, ou par delà des situations différentes par exemples de l'Allemagne, de la France, de l'Italie», a-t-il ajouté.

Pour le président français, «la trajectoire (de retour à l'équilibre) budgétaire doit être adaptée» à «la réalité de la croissance» et l'UE devra «mettre la même détermination pour la croissance que celle mise pour la stabilité de la zone euro et le sérieux budgétaire».

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!