Commerce: «Entrée interdite aux Chinois»: tollé au Japon

Publié

Commerce«Entrée interdite aux Chinois»: tollé au Japon

Une grande marque de maquillage japonaise a présenté ses excuses suite à une affiche placardée par l'un de ses magasins.

Twitter

Pola, une grande entreprise japonaise de cosmétiques, a dû présenter ses excuses. Elle avait affiché, dans une de ses boutiques, un panneau interdisant l'entrée aux clients chinois.

Le groupe a fait amende honorable, lorsque des internautes chinois ont partagé sur les réseaux sociaux la photographie d'une affiche en lettres rouges qui proclamait: «Entrée interdite aux Chinois». Le message était écrit en japonais. Mais celui-ci est facilement compréhensible pour des lecteurs chinois.

«Nous sommes sincèrement désolés qu'une affiche inappropriée (...) ait déclenché des sentiments déplaisants et porté atteinte à de nombreuses personnes», a souligné Pola dans un communiqué publié en japonais et en chinois. L'entreprise a ajouté avoir identifié la boutique responsable et avoir ôté l'affiche.

«Notre société prend cette question au sérieux», précise le communiqué. «Nous allons suspendre les opérations dans ce magasin et sanctionner les responsables dès que nous aurons établi les faits».

Retour de bâton

Le nombre de visiteurs chinois au Japon est en plein essor depuis quelques années. Nombre de ces touristes ouvrent grand leur portefeuille pour acheter des produits de fabrication japonaise comme du maquillage.

Mais il y a un retour de bâton face à cette augmentation. Et certains Japonais se plaignent que les Chinois soient mal élevés.

Pola, tête de pont de Pola Orbis Holdings, qui opère à l'international, tente d'étendre son emprise en Asie et en particulier en Chine, où ses produits cosmétiques sont très populaires.

(ats)

Ton opinion