15.07.2020 à 06:36

TRANSPORTS

Entrer à Bienne à 30 km/h, c’est nouveau et c’est contesté

Une limitation de vitesse fait grand bruit sur la route en provenance et à destination du Jura bernois. Elle préfigure ce qui pend au nez des automobilistes en milieu urbain.

par
Vincent Donzé
Une limitation qui dérange

La limitation a surgi à Bienne sans préavis, mais elle a rapidement provoqué un tollé. Rouler à 30 km/h, c’est ce qui pend au nez des automobilistes, à Bienne comme à Lausanne. Mais à la route de Reuchenette, sur un tronçon en provenance et à destination du Jura bernois, la mesure cantonale passe mal, surtout auprès des pendulaires d’Évilard et de Macolin.

Une pétition en ligne a été lancée pour rétablir la limite de 50 km/h «sur un axe de transit majeur de la ville». «La circulation à Bienne est déjà suffisamment laborieuse pour ne pas rajouter encore plus d’abstacles», précise le pétitionnaire.

«Je l’emprunte souvent et c’est juste pas possible», commente une internaute. Un autre est plus politique: «Bloquer une route pour quelques écolos qui ne veulent pas faire un détour est juste ridicule». Mais le 30 km/h a aussi ses adeptes: «Le temps de la bagnole reine est révolu».


Ce que craignent les automobilistes, plus que le temps perdu, ce sont les radars, surtout à la descente. Mais les cyclistes seront soulagés. Au guidon d’un vélo de course sur cette route étroite, «Lematin.ch» ne s’est pas senti en sécurité en entrant à Bienne: le sentiment de ralentir le trafic incite à rouler plus vite que de raison.

Une motion déposée au Grand Conseil bernois ne demande pas de réduire la vitesse, mais de dévier les poids lourds. Proposition perçue comme un compromis.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
22 commentaires
Nous optimisons en permanence nos services - nous travaillons actuellement sur notre site web, ce qui peut entraîner des interruptions dans la fonction de commentaire.