«L’EURO AU TABLEAU» - Épisode 2: L’Espagne à la conquête des «demi-espaces»
Publié

«L’EURO AU TABLEAU»Épisode 2: L’Espagne à la conquête des «demi-espaces»

Dans cette nouvelle capsule vidéo d’analyses tactiques, Pablo Iglesias explore les options pour contourner un bloc bas en partant de l’exemple espagnol face à la Suède.

par
Mathieu Aeschmann

L’Espagne revient sur scène samedi soir face à la Pologne (21h) et, normalement, elle trouvera en face d’elle une équipe qui veut (un peu) jouer. Parce que lundi à Séville, la Roja s’était fracassée face au mur jaune dressé par une équipe de Suède qui s’était désintéressée du ballon (0-0). 75% de possession, 829 passes (à 89), 17 tires (à 4), les chiffres racontent le schéma classique d’une attaque-défense si caricaturale qu’elle en devient stérile.

Alors comment faire pour trouver des espaces face à une équipe qui ne veut pas jouer? C’est à cette question que s’attaque ce deuxième épisode de «L’Euro au tableau». En partant de l’exemple hispano-suédois, l’ancien sélectionneur U20 Pablo Iglesias présente deux principes de jeux capables de désunir un bloc bas et ultra-compact: le «No 9 fantôme» et l’exploitation des «demi-espaces», cette zone entre le latéral et son défenseur central très souvent attaquée durant cet Euro.

Bonne vidéo!

Rodri et Llorente espèrent trouver plus d’espace face à la Pologne, samedi, que lord du match nul face à la Suède (0-0). Mais comment s’y prendre quand l’adversaire ne veut pas jouer?

Rodri et Llorente espèrent trouver plus d’espace face à la Pologne, samedi, que lord du match nul face à la Suède (0-0). Mais comment s’y prendre quand l’adversaire ne veut pas jouer?

AFP

Votre opinion