L’EURO AU TABLEAU - Épisode 3: «Bruno Fernandes a du Iniesta en lui»
Publié

L’EURO AU TABLEAUÉpisode 3: «Bruno Fernandes a du Iniesta en lui»

Pour ce troisième épisode de notre capsule vidéo, Pablo Iglesias analyse les multiples talents du meneur de jeu portugais.

par
Mathieu Aeschmann

Mercredi soir contre la France, Bruno Fernandes disputera son 84e match depuis la fin du confinement sportif en mai 2020. Ce chiffre assez affolant proposé par le CIES la semaine dernière – 6625 minutes de football en 13 mois – témoigne d’une double addiction. Celle de Manchester United à ce meneur de jeu délicat qui n’a eu besoin que de trois matches, début 2020, pour redonner aux Red Devils une identité technique. Et celle du principal intéressé, Bruno Miguel Borges Fernandes, né à Maia il y a 26 ans, au ballon.

Bruno Fernandes aime en effet tellement toucher le cuir qu’il veut jouer chaque match, construire chaque action. Et même si la fatigue semblait rôder, samedi contre l’Allemagne (remplacé à la 64e par João Moutinho), le meneur de jeu portugais possède ce quelque chose en plus qui le rend indispensable. «Il évolue dans le même registre qu’un certain Andrés Iniesta, apprécie Pablo Iglesias. Sans doute est-il aujourd’hui le joueur en Europe qui maîtrise le mieux les rythmes d’un match.»

Dans cette troisième capsule de «L’Euro au tableau», l’ancien directeur sportif du Lausanne-Sport décortique tout ce qui rend le jeu de Bruno Fernandes irrésistible. On y parle maîtrise des rythmes, interprétation des différents rôles de ses coéquipiers ou encore de cette «deuxième intention» que le Portugais cache derrière chacune de ses passes. Bonne vidéo!

Bruno Fernandes aura-t-il le sourire mercredi soir après le troisième match contre la France? Tout le Portugal l’espère.

Bruno Fernandes aura-t-il le sourire mercredi soir après le troisième match contre la France? Tout le Portugal l’espère.

AFP

Votre opinion