Football: Équipe de Suisse: le calme après la fureur
Publié

FootballÉquipe de Suisse: le calme après la fureur

Les internationaux se sont retrouvés dimanche matin dans un kybunpark désert. Les remplaçants de la veille ont effectué un entraînement soutenu, notamment Lichtsteiner.

par
Tim Guillemin
Saint-Gall
Les héros du samedi soir ont effectué quelques traversées du terrain en chaussettes, à très petit rythme.

Les héros du samedi soir ont effectué quelques traversées du terrain en chaussettes, à très petit rythme.

Keystone

Seize heures plus tôt, 15’000 personnes avaient assisté à la démonstration de l’équipe de Suisse, laquelle avait dynamité l’Islande (6-0) dans une ambiance festive et chaleureuse, loin des polémiques de l’été.

Mais ce dimanche matin, il n’y avait plus personne. Juste les joueurs et le staff de la Nati pour le traditionnel décrassage de lendemain de match. Quelques rires, de la bonne humeur et le bruit des voitures passant sur l’autoroute attenante au stade, voilà bien les seuls bruits qui se sont fait entendre en ce paisible et ensoleillé dimanche matin à l’est de la Suisse.

Les héros du samedi soir ont simplement effectué quelques traversées du terrain en chaussettes, à très petit rythme, pour éviter les courbatures et dégourdir les jambes. On a ainsi vu Granit Xhaka rigoler avec Haris Seferovic et Breel Embolo, sous la conduite du préparateur physique Oliver Riedwyl, l’homme qui donnait le rythme.

Les remplaçants de la veille, eux, se sont livrés à une opposition assez intense sur terrain réduit, tandis que les gardiens s’exerçaient sous la conduite de leur entraineur spécifique Patrick Foletti. L’état d’esprit de Stephan Lichtsteiner était particulièrement scruté, puisque le capitaine de l’équipe de Suisse avait été laissé en tribunes par Vladimir Petkovic face à l’Islande.

Le Lucernois est apparu très motivé, extrêmement déterminé et prêt à montrer qu’il méritait sa place dans le groupe mardi. On l’a ainsi vu batailler lors des oppositions, allant jusqu’à tirer le maillot d’un de ses concurrents, Silvan Widmer! Pour ceux qui en doutaient, «Lichti» n’a pas lâché l’affaire. Vu son caractère, ce n’est bien sûr guère étonnant.

Après cet entraînement matinal, les internationaux se retrouvaient pour le repas de midi avant de prendre la direction de l’aéroport de Zurich-Kloten. De là, ils s’envolaient à 16h pour l’Angleterre et Leicester, où ils affronteront les «Three Lions» mardi.

Votre opinion