Publié

FOOTBALLÉquipe de Suisse: Lucerne préféré à Genève

Le 27 mars prochain, l’équipe nationale recevra l’Estonie à la Swissporarena lucernoise. La Suisse romande provisoirement sifflée hors jeu.

par
Nicolas Jacquier
Saint-Gall
L'équipe nationale recevra l'Estonie à la Swissporarena de Lucerne.

L'équipe nationale recevra l'Estonie à la Swissporarena de Lucerne.

Keystone

Après s’être replacée dans son groupe pour la course à l’Euro 2016 à la faveur de son large succès acquis hier soir contre la Lituanie (4-0), la Suisse ne rejouera pas avant le printemps prochain en compétition officielle.

Le 27 mars 2015, elle accueillera l’Estonie à Lucerne, préféré au Stade de Genève. En raison de ses infrastructures jugées peu adaptées - il faudrait, on le sait, 25 millions de francs pour terminer la Praille -, l’enceinte du bout du lac n’offre pas le même confort que les stades de Saint-Gall ou Lucerne au niveau de l’accueil VIP par exemple.

Le dernier passage de la Suisse à Genève - remontant déjà au 3 juin 2013 contre Chypre (1-0, but de Seferovic) - avaient mis en lumière cette vérité criarde. Et comme rien n’a été résolu depuis ce jour, il est somme toute logique que l’ASF se détourne de Genève...

Des changements contre la Pologne

Quatre jours plus tard, soit le 31 mars, la Suisse recevra amicalement les Etats-Unis au Letzigrund, à Zurich. Demain déjà, ses joueurs s’envoleront pour Wroclaw afin d’aller y défier la Pologne, qui survole son groupe de qualification. Vladimir Petkovic devrait profiter de ce test amical pour tenter quelques essais et aligner par conséquent une formation expérimentale.

Les gardiens Bürki et Hitz, Von Bergen, Kasami et Stocker devraient notamment obtenir du temps de jeu. Touché à la hanche, Djourou n’a pas participé ce dimanche au décrassage matinal, effectué sous le soleil saint-gallois.

Dans l’optique des prochaines échéances européennes du FC Bâle, les deux Fabian - Schär et Frei - pourraient faire l’impasse sur cette rencontre amicale, qui coïncidera avec le 750e match de la Suisse - le premier, disputé le 12 février 1905, avait été perdu 1-0 contre la France à Paris. Il n’est pas sûr non plus que Sommer et Behrami, ménagés l’un et l’autre, montent dans l’avion pour Wroclaw.

Votre opinion