Syrie: Erdogan et Poutine pour accélérer l'aide aux civils
Publié

SyrieErdogan et Poutine pour accélérer l'aide aux civils

Les deux dirigeants qui unissent leurs forces pour lutter contre l'EI en Syrie ont accepté de se préoccuper du sort des civils à Alep.

1 / 118
Un accord a été conclu «sous la houlette de la Russie et de la Turquie» pour évacuer les civils et les rebelles à Alep. (13 décembre 2016)

Un accord a été conclu «sous la houlette de la Russie et de la Turquie» pour évacuer les civils et les rebelles à Alep. (13 décembre 2016)

AFP
Les rebelles se sont retirés lundi de six nouveaux quartiers importants d'Alep face à l'avancée de l'armée syrienne rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Ils ne sont plus que dans une petite poche dans la deuxième ville de Syrie. La prise d'Alep n'est «plus qu'une question de temps», selon l'OSDH. (12 décembre 2016)

Les rebelles se sont retirés lundi de six nouveaux quartiers importants d'Alep face à l'avancée de l'armée syrienne rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Ils ne sont plus que dans une petite poche dans la deuxième ville de Syrie. La prise d'Alep n'est «plus qu'une question de temps», selon l'OSDH. (12 décembre 2016)

AFP
Plus de de 10'000 civils ont fui les quartiers rebelles d'Alep depuis minuit en raison des violents bombardements. (Dimanche 11 décembre 2016)

Plus de de 10'000 civils ont fui les quartiers rebelles d'Alep depuis minuit en raison des violents bombardements. (Dimanche 11 décembre 2016)

AFP

Le président turc Recep Tayyip Erdogan et son homologue russe Vladimir Poutine se sont mis d'accord vendredi pour accélérer l'aide humanitaire dans la province syrienne d'Alep, ont rapporté des médias turcs.

Lors d'une conversation téléphonique, «les deux dirigeants (...) sont tombés d'accord pour accélérer les efforts afin que l'aide parvienne jusqu'à la population à Alep», a rapporté l'agence de presse progouvernementale Anadolu, ajoutant que M. Erdogan avait fourni à M. Poutine des informations sur l'opération militaire turque en cours en Syrie.

(AFP)

Votre opinion