Football – Eric Cantona: «Je ne regarderai pas la Coupe du monde»
Publié

FootballEric Cantona: «Je ne regarderai pas la Coupe du monde»

A dix mois du coup d’envoi du grand rendez-vous qatarien, l’ancien international ne mâche pas ses mots contre le pays organisateur dans une interview au «Daily Mail».

par
André Boschetti
Pour Eric Cantona, la Coupe du monde 2022 a été attribuée au Qatar pour de très mauvaises raisons. 

Pour Eric Cantona, la Coupe du monde 2022 a été attribuée au Qatar pour de très mauvaises raisons.

AFP

Eric Cantona n’a jamais eu sa langue dans sa poche. A dix mois du coup d’envoi de cette controversée Coupe du monde au Qatar, l’ancien international français et icône de Manchester United a vertement critiqué le choix du pays du Golfe dans une interview au quotidien britannique «Daily Mail». «Au cours des dernières décennies, vous avez eu beaucoup d’événements comme les Jeux olympiques ou les Coupes du monde dans des pays émergents – comme en Russie ou en Chine. Mais le Qatar, ce n’est pas un pays du football. Je ne suis pas contre l’idée d’accueillir une Coupe du monde dans un pays où il y a une possibilité de développer et de promouvoir le football, comme en Afrique du Sud ou aux États-Unis dans les années 90. Mais au Qatar, la vérité est qu’il n’y a pas un tel potentiel. Il n’y a rien. Ce n’est qu’une question d’argent je pense.»

«Le choix du Qatar n’est qu’une question d’argent»

Eric Cantona, ancien international français

L’agacement et la déception d’Eric Cantona sont telles que l’événement sportif de cette fin d’année ne suscite aucune excitation chez lui. Au point de boycotter ce qui devrait être la grand fête du football. «Pour être honnête, je ne me soucie pas vraiment de la prochaine Coupe du monde, qui n’est pas une vraie Coupe du monde pour moi», ajoute-t-il.

Plus de 6000 morts

La catastrophe humaine que représente également la construction des stades, avec plus de 6000 ouvriers décédés, est une autre raison du dégoût de Cantona pour une édition qu’il ne regardera pas. «Ce n’est qu’une question d’argent et de la façon dont ils ont traité les gens qui ont construit les stades, c’est horrible. Et des milliers de personnes sont mortes. Et pourtant, nous allons célébrer cette Coupe du monde.»

Votre opinion