Publié

LafargeHolcimEric Olsen dirigera le futur géant du ciment

La nomination est soutenue par les deux groupes. Il remplace ainsi Bruno Lafont et devrait devenir directeur général du futur ensemble.

par
smk
Eric Olsen (gauche) succédera donc à Bruno Lafont (droite), initialement prévu pour assurer la direction du futur mastodonte du ciment.

Eric Olsen (gauche) succédera donc à Bruno Lafont (droite), initialement prévu pour assurer la direction du futur mastodonte du ciment.

Eric Olsen sera le futur directeur général de LafargeHolcim. Les conseils d'administration du cimentier st-gallois et de son homologue français ont approuvé cette nomination, sur proposition de Bruno Lafont, président-directeur général de Lafarge.

Agé de 51 ans, Eric Olsen est actuellement directeur général adjoint des opérations chez Lafarge. Il dispose de la double nationalité américaine et française. Il prendra ses fonctions dès la finalisation du projet, ont annoncé jeudi les deux groupes dans un communiqué commun.

Il a rejoint Lafarge en 1999 et est membre du Comité exécutif depuis 2007. Avant de rejoindre le groupe français, Eric Olsen a commencé sa carrière dans le domaine des fusions-acquisitions chez Deloitte & Touche, Paribas.

Une union chahutée

Dans le schéma initial de la fusion, Bruno Lafont devait devenir directeur général du futur ensemble, et Wolfgang Reitzle, président d'Holcim, président du conseil d'administration du nouveau groupe. Face à l'opposition d'Holcim, Bruno Lafont a toutefois renoncé au rôle de directeur général pour partager avec Wolfgang Reitzle un rôle de coprésident non exécutif.

L'annonce du futur patron de l'entité LafargeHolcim intervient alors que Bruno Lafont a assuré samedi dans Le Monde qu'il n'était pas question de modifier à nouveau le projet de fusion avec Holcim, déjà remanié sans contenter tous les actionnaires.

Lafarge et Holcim avaient trouvé le 20 mars un accord censé sauver leur union, qui revoyait les conditions des échanges de titres, désormais 9 actions Holcim contre 10 actions Lafarge au lieu d'une parfaite parité.

(ats)

Votre opinion