Yverdon-les-Bains: Erreur humaine à l'origine du crash d'un biplace

Publié

Yverdon-les-BainsErreur humaine à l'origine du crash d'un biplace

Un exercice inadéquat aurait causé l'accident d'un petit avion en 2015 près de l'aérodrome d'Yverdon. Le pilote et l'instructeur étaient morts sur le coup.

Le drame s'est déroulé le 23 février 2015.

Le drame s'est déroulé le 23 février 2015.

Keystone

Une erreur humaine est vraisemblablement à l'origine de l'accident d'avion qui a coûté la vie à deux personnes en février 2015 à Yverdon-les-Bains (VD). Le Service suisse d'enquête de sécurité (SESE) a rendu jeudi son rapport final.

L'avion biplace s'est écrasé à 1,2 km de l'aérodrome d'Yverdon le 23 février aux environs de 15h00. Les deux occupants de nationalité suisse, le pilote et l'instructeur, sont décédés sur le coup.

Chute de régime

Dans son rapport, le SESE retrace les circonstances de l'accident. Plusieurs témoins rapportent avoir entendu une importante chute du régime moteur à la hauteur du manège alors que l'avion se trouvait en phase ascendante.

Après une expertise du moteur, on peut déduire que «la chute du régime moteur n'est pas due à une défaillance technique», relève le SESE. Vu les conditions climatiques, «un givrage du carburateur dans cette phase de vol ne peut être totalement exclu», même s'il est peu probable.

Exercice de panne

En fait, l'avion a réduit sa puissance «à l'endroit précis où les exercices de panne moteur sont généralement débutés». Si les enquêteurs n'ont pas pu trouver de preuve, ils jugent néanmoins qu'«il est fort probable» que la chute du régime moteur est bien due à un exercice.

«La décision de débuter un tel exercice à cet endroit après avoir effectué un décollage et une montée initiale avec une composante de vent de dos et d'un éventuel effet de cisaillement n'était pas adéquate», juge le SESE.

Pression excessive

Dans ce contexte, alors que l'avion volait à faible vitesse, «une pression excessive à cabrer a été exercée sur la commande de profondeur». La décision a provoqué le basculement de l'avion sur l'aile gauche et le piqué fatal.

(ats)

Ton opinion