Actualisé

DrameEscort girl tuée à Genève: la défense douteuse des accusés

Les deux suspects avanceraient qu’il ne s’agissait pas d’un meurtre mais d’un vol qui a mal tourné.

par
lematin.ch
L’un des deux suspects venait de sortir de prison: il avait été libéré de Champ-Dollon il y a un mois.

L’un des deux suspects venait de sortir de prison: il avait été libéré de Champ-Dollon il y a un mois.

Christian Bonzon/Le Matin

Tant «Le Parisien» que la «Tribune de Genève» reviennent ce mardi avec de nouveaux éléments sur la mort d’une escort girl à Genève, femme dont le corps avait été retrouvé brûlé et enterré à Marin, près d’Évian-les-Bains. Interpellés l’un à Genève l’autre à Évian la semaine dernière, les deux suspects auraient reconnu une partie des faits, selon le quotidien français. Mais ils prétendraient qu’il s’agit d’un vol qui a mal tourné.

«Ils avancent une explication sur les circonstances de la mort jugée peu convaincante par les enquêteurs. Après avoir «gazé» la jeune femme pour lui dérober de l’argent, celle-ci aurait succombé à un malaise», écrit «Le Parisien».

Piste crapuleuse privilégiée

Si le quotidien français émet des doutes sur les circonstances de la mort de la femme de 33 ans, il avance que la piste crapuleuse semble bel et bien privilégiée. Et que sa fin tragique ne serait «pas directement liée à son activité» car les deux hommes n’étaient pas ses clients.

Pour rappel, la victime avait été tuée dans la nuit du 9 au 10 septembre dans l’appartement du quartier de Florissant dans lequel elle vendait ses charmes. Son corps avait été ensuite transporté dans une valise en France voisine.

Il venait de sortir de prison

La «Tribune de Genève» explique également que selon les premiers éléments de l’enquête, le mobile serait bien financier. «On en voulait à son argent», glisse une source dans les colonnes du quotidien. Qui précise qu’une bonbonne de spray au poivre a été retrouvée dans l’appartement de la victime. Mais on ne sait pas pour l’instant si elle appartenait à la jeune femme ou à ses agresseurs.

Le quotidien genevois révèle surtout que le suspect arrêté à Genève, un Suisse, venait à peine de sortir de prison. Dans une autre affaire, il est suspecté «d’avoir incité des femmes de l’Est, dont une mineure, à se prostituer». Des accusations qu’il conteste. Il avait été libéré provisoirement il y a un mois.

L’arrestation de ce même homme avait défrayé la chronique à Genève durant l’été 2018. Et pour cause: pour tenter d’échapper aux forces de l’ordre, il avait sauté d’un balcon du 6ème étage et atterri chez une vieille dame qui… lui avait offert une grappa.

R.M.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!