Publié

footEspagne - 12e journée: Parole à la défense au Real Madrid (MAGAZINE)

ATTENTION - Attention, ce magazine remplace la présentation annoncée.

/// MADRID, 01 nov 2013 (AFP) - Des attaquants qui flambent, une défense qui s'effrite: si le Real Madrid s'est rassuré sur son jeu avec un festival offensif contre le FC Séville (7-3), son équilibre défensif reste à parfaire avant d'affronter le Rayo Vallecano samedi en Championnat d'Espagne (19h00 GMT). Depuis le début de la saison, les Merengues ne sont parvenus à garder leur cage inviolée qu'à trois reprises en 14 matches toutes compétitions confondues. A titre de comparaison, le FC Barcelone compte neuf matches sans but encaissé en 16 sorties. En Liga, les hommes de Carlo Ancelotti affichent un ratio assez inquiétant de plus d'un but pris par match: 14 en 11 journées, contre seulement sept en 11 matches pour le Barça, leader invaincu, et huit pour l'Atletico, deuxième avec cinq points d'avance sur le Real. Contre le FC Séville mercredi soir, les Merengues se sont inutilement mis en danger en laissant les Andalous remonter de 3-0 à 3-2 en fin de première période. Juste après le repos, Séville a eu deux nettes occasions d'égaliser à 3-3 et le milieu croate Ivan Rakitic a même raté un penalty à 15 minutes de la fin qui aurait ramené son club à 6-4. "Le match contre Séville a montré qu'à certains moments nous aurions pu faire mieux en défense", a reconnu vendredi l'entraîneur merengue Carlo Ancelotti en conférence de presse. "Nous devons nous concentrer pour mieux jouer, pour ne pas laisser d'opportunités à l'équipe adverse." Après le revers subi dans le clasico contre le FC Barcelone (2-1) la semaine dernière et la victoire spectaculaire contre Séville, le maître-mot d'Ancelotti est désormais "équilibre". En attaque, le trio formé par Gareth Bale (deux buts), Karim Benzema (deux buts) et Cristiano Ronaldo (trois buts) s'est montré prometteur mercredi, combinant beaucoup et déstabilisant la défense sévillane par sa vitesse. Reste désormais aux autres joueurs à compenser l'allant offensif de ces trois joueurs pour assurer les arrières du Real, une tâche à laquelle pourrait contribuer le retour comme titulaire du métronome Xabi Alonso au milieu de terrain. "Il faut essayer de contrôler un peu plus les matches et ne plus avoir de difficultés quand nous allons en attaque", a dit le Basque après avoir joué quelques minutes mercredi pour son retour de blessure (pubalgie puis fracture d'un pied). Le derby contre le Rayo (19e avec seulement 8 buts marqués) samedi arrive à point nommé pour restaurer la stabilité derrière, même si le défenseur français Raphaël Varane sera laissé au repos ce week-end. Mardi prochain, le Real tentera d'obtenir sa qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions sur le terrain d'une Juventus Turin condamnée à gagner pour espérer en être aussi. La défense merengue est prévenue. jed/jde

(AFP)

Votre opinion