Publié

footEspagne - 15e journée: le Barça, freiné, laisse le Real s'échapper (PAPIER GENERAL)

Madrid, 13 déc 2014 (AFP) - Le FC Barcelone n'a pu faire mieux qu'un triste nul (0-0) sous la pluie de Getafe samedi pour la 15e journée du championnat d'Espagne, perdant du terrain vis-à-vis du Real Madrid, désormais assuré de passer la trêve de fin d'année en tête.

Alors que le leader merengue avait su s'imposer dans la douleur vendredi soir à Almeria (4-1), le Barça a été freiné samedi après-midi par un adversaire courageux, montrant trop de déchet offensif malgré un coup franc de Lionel Messi expédié sur la barre. Le club catalan (2e, 35 pts), relégué à quatre longueurs du Real (39 pts), est désormais sous la menace de l'Atletico Madrid (32 pts), qui reçoit dimanche Villarreal (18h00 GMT). Peut-être le Barça a-t-il laissé trop d'influx dans son choc victorieux face au Paris SG mercredi soir en Ligue des champions (3-1). En tout cas, il a semblé en clair manque d'allant, loin du récital offensif livré par les "trois ténors" Lionel Messi, Luis Suarez et Neymar face aux Parisiens. Il faut dire que cette fois, "Ney" était resté à Barcelone en raison de douleurs à une cheville et que Messi n'a pas semblé très en verve sur une pelouse médiocre, concédant plusieurs pertes de balle inhabituelles. De plus, Getafe s'est employé à compliquer l'équation en défendant très bas et en réduisant les espaces pour les attaquants barcelonais. Ni Luis Suarez, dont la déviation est passée à côté (20), ni Pedro (39) ou Xavi (40), incapables de pousser au fond de bons centres de l'avant-centre uruguayen, n'ont pu forcer ce verrou. Pas plus que les coups de pied arrêtés de Messi, avec un coup franc expédié sur la transversale (52) et un autre repoussé des deux poings par le portier de Getafe Vicente Guaita (58). D'ailleurs, avec un peu de chance, le club de la banlieue de Madrid a bien failli mettre le Barça en fâcheuse posture: Angel Lafita aurait notamment pu obtenir un penalty pour une main de Dani Alves (22) et il a vu sa puissante frappe sortie d'une claquette par le gardien barcelonais Claudio Bravo (33). Au fil des minutes, le match s'est transformé en véritable attaque-défense: le Barça a confisqué le ballon, multiplié les déferlantes avec notamment les débordements de Jordi Alba sur l'aile gauche, mais sans trouver la faille. Et malgré les entrées en jeu d'Andres Iniesta ou Munir, Barcelone a finalement dû se résigner à partager les points. Au final, ce nul est une douche froide pour les Catalans, passés à côté d'une belle opportunité de pouvoir prendre les commandes du classement avant la trêve: deux victoires lors des deux dernières journées de 2014 leur auraient garanti de détrôner le Real Madrid, qui sera absent le week-end prochain pour cause de participation au Mondial des clubs au Maroc. Décidément, tout sourit à la "Maison blanche", qui reste sur 20 victoires consécutives toutes compétitions confondues et va pouvoir aborder la conquête de ce titre mondial avec l'esprit libre. jed/pyv

(AFP)

Votre opinion