14.03.2015 à 20:08

footEspagne/27e journée: Messi brille avant la C1, l'Atletico décroche (PAPIER GENERAL-ACTUALISATION)

Madrid, 14 mars 2015 (AFP) - Le FC Barcelone a écarté Eibar (2-0) avec un doublé de Lionel Messi samedi pour la 27e journée du Championnat d'Espagne, prenant confiance à l'approche d'une semaine décisive, à l'inverse de l'Atletico Madrid, freiné par l'Espanyol (0-0) avant de retrouver la Ligue des champions.

Voilà Messi installé seul en tête des buteurs de Liga (32 buts), juste devant Cristiano Ronaldo (30), qu'il retrouvera dimanche prochain pour le clasico Barça-Real. Avec un penalty obtenu et transformé (31e), puis une tête puissante sur corner (55e), l'Argentin a confirmé la période faste des Barcelonais, leaders du classement depuis le week-end dernier. Les Catalans comptent 65 points, soit provisoirement quatre de mieux que le Real Madrid (2e, 61 pts), qui reçoit Levante dimanche (20h00 GMT) pour tenter d'apaiser la crise de résultats qui a profondément ébranlé le stade Santiago-Bernabeu. Derrière ce duo, il y a un nouveau venu sur le podium. Valence, vainqueur du Deportivo La Corogne vendredi (2-0), s'est emparé de la troisième place (57 pts) aux dépens de l'Atletico (4e, 56 pts), en plein doute avant son 8e retour de Ligue des champions mardi contre Leverkusen (défaite 1-0 à l'aller). Tout le contraire du Barça, euphorique à quatre jours de briguer une place en quarts de C1 devant Manchester City, battu 2-1 à l'aller en Angleterre. Il faut dire que Messi semble revenu à un niveau époustouflant ces dernières semaines: le quadruple Ballon d'Or a inscrit samedi ses 19e et 20e buts en 17 matches joués en 2015. A Eibar, on l'a notamment vu partir de sa moitié de terrain et passer en revue plusieurs défenseurs adverses (22e). Et même si l'action n'a rien donné, ce festival en dit long sur la forme de "La Puce", bien aidé par ses complices Luis Suarez et Neymar. Sur une action où les trois attaquants sud-américains ont touché le ballon, Messi a placé une frappe stoppée du bras par un défenseur. Penalty logique, que l'Argentin a transformé avec sang-froid malgré ses récents échecs dans cet exercice (31e). Ce but a récompensé la domination du Barça, qui a eu le ballon sans avoir beaucoup d'occasions. Mais l'efficacité actuelle des Catalans est létale: sur un corner, un exercice d'habitude indigeste pour les petits gabarits barcelonais, Ivan Rakitic a trouvé au point de penalty un Messi étrangement seul. La tête puissante de l'Argentin a fait mouche (55e) et a scellé une huitième défaite d'affilée pour Eibar en Liga. Bref, le Barça est solide et l'avertissement envoyé samedi vaut pour Manchester City comme pour le Real Madrid, ses prochains adversaires mercredi et dimanche prochains, qui peuvent s'attendre à passer une soirée compliquée au Camp Nou. A Barcelone, sur la pelouse de l'Espanyol, l'Atletico n'a pas vécu non plus un moment très simple. Réduits à dix juste avant la pause après un carton rouge direct récolté par Joao Miranda, les "Colchoneros" ont concédé leur troisième nul d'affilée en Liga après Séville (0-0) et Valence (1-1), perdant de précieux points dans la course au podium. Malgré la belle activité d'Antoine Griezmann en attaque et malgré deux occasions en or de Raul Garcia stoppées par le gardien adverse (77, 85), l'Atletico a péché offensivement, comme l'a reconnu l'entraîneur Diego Simeone. "Nous avons du mal à marquer, même si le plus préoccupant serait de n'avoir pas d'occasions de but", a-t-il relativisé. "Je repars satisfait du travail de l'équipe." Contre Leverkusen mardi, il faudra néanmoins trouver le chemin des filets, ce que l'Atletico n'a fait qu'une fois sur ses quatre derniers matches. Sans quoi le champion d'Espagne en titre et finaliste de la C1 2014 sera contraint de rentrer dans le rang. jed/yk

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!