07.04.2013 à 00:11

footEspagne - 30e journée: le Barça croque Majorque, Abidal croque la vie (PAPIER GENERAL)

MADRID, 06 avr 2013 (AFP) - Le FC Barcelone a écrasé samedi (5-0) Majorque grâce à un triplé de Fabregas et un doublé d'Alexis Sanchez, au cours d'un match de la 30e journée du Championnat d'Espagne également marquée par le retour du Français Eric Abidal, près d'un an après sa greffe du foie.

LE BARCA EXISTE AUSSI SANS MESSI. On pouvait en douter au vu des 43 buts marqués par Messi en Championnat, mais le Barça existe aussi sans son petit génie argentin. Orphelin du quadruple Ballon d'or qui récupère d'une lésion musculaire à une cuisse survenue en quart de finale aller en Ligue des champions contre Paris (2-2), les Blaugrana n'ont fait qu'une bouchée d'un pâle Majorque. Fabregas notamment, placé en faux-neuf pour remplacer Messi, a parfaitement joué son rôle. Faisant oublier ses dernières prestations décevantes, l'ex "Gunner" a été l'homme le plus en vue, auteur d'un hat-trick, Alexis Sanchez signant lui un doublé. L'entente entre les deux hommes a été parfaite puisque Fabregas a profité deux fois d'un une-deux dans la surface avec le Chilien (20e, 37e). De son côté, "El Nino Maravilla" a d'abord exploité une frappe de Fabregas mal renvoyée par Aouate (22e) avant d'être magistralement servi par Fabregas sur une passe en profondeur (38e). Mais Alexis a dû abréger son match, sortant blessé à la 85e minute alors que "Cesc" enfournait lui un 3e but sur un service d'Iniesta (47e). En défense, le jeune Bartra, pressenti pour accompagner Piqué mercredi lors du quart de finale retour contre le PSG au Camp Nou, a lui aussi donné satisfaction. Mais cette leçon du Barça est passée au second plan lorsqu'Abidal, greffé du foie en avril 2012, est entré en jeu à la 70e minute. Le Français de 33 ans a ainsi renoué avec le haut niveau, plus d'un an après son dernier match qui remontait au 26 février 2012, pour un France-Allemagne en amical. LE REAL CARTONNE ENCORE. Après l'avoir déjà emporté (3-0) mercredi contre Galatasaray en quart de finale aller de la Ligue des champions, les Merengue ont encore fait carton plein, samedi à Bernabeu contre Levante (5-1). Pourtant, les hommes de José Mourinho ont d'abord dû trouver les ressources pour se remettre de l'ouverture du score des visiteurs à la 31e minute. Avec déjà un pied en demi-finale de la Ligue des champions, les Merengue avaient laissé sur le banc plusieurs titulaires habituels parmi lesquels Ronaldo, Özil et Varane. Ces absences n'étaient d'abord pas préjudiciables aux actuels 2e du Championnat, qui dominaient la rencontre, mais manquaient de réalisme. Levante, lui, n'avait pas besoin de beaucoup d'occasions pour faire mouche: à la 31e, les Granotas contre-attaquaient dans le plus pur style du Real et Michel ouvrait le score face à Diego Lopez (0-1). Piqué au vif, le Real ne tardait toutefois pas à réagir. Xabi Alonso servait à merveille Higuain, qui égalisait d'un superbe ciseau du droit (36e, 1-1). Dans la foulée, les locaux bénéficiaient d'un penalty bien généreux pour une main dans la surface, transformé par Kaka (2-1, 38e). Après la pause, les Madrilènes, renforcés par les entrées de Ronaldo et Di Maria, ne parvenaient d'abord pas à tuer définitivement le match. Mais ils déroulaient finalement par Ronaldo (84e) et Özil (87e, 91e). LA REAL SOCIEDAD QUATRE A QUATRE. Grâce à leur victoire (4-2) face à un Malaga qui pensait déjà à son quart de finale retour de C1, mardi à Dortmund (0-0 à l'aller), les hommes de Montanier ont porté à 4 points leur avance sur leurs rivaux du jour , 5e, et sur le Betis, 6e (tous deux 47 points). Des buts de Vela (20e), De la Bella (24e), Griezmann (30e) et Inigo Martinez (51e) ont eu raison des Ciel et Blanc qui n'ont pu répliquer que par Morales et Santa Cruz. cle/chc

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!