19.09.2015 à 18:05

footEspagne - 4e journée: Benzema porte un Real poussif (PAPIER GENERAL)

Madrid, 19 sept 2015 (AFP) - Le Real Madrid s'est contenté d'un but de Karim Benzema pour décrocher une victoire poussive contre Grenade (1-0) samedi en Championnat d'Espagne, dont le club merengue est le leader provisoire en attendant les autres matches de la 4e journée.

Longtemps malmenés à domicile par les Andalous, les Madrilènes ont eu la chance d'ouvrir le score sur une tête piquée de Benzema (55e), auteur de son quatrième but en quatre matches officiels avec le Real cette saison.

Mais les joueurs de Rafael Benitez ont eu chaud: ils s'en sont souvent remis aux parades de leur gardien Keylor Navas. Et Cristiano Ronaldo, malgré de multiples occasions, n'a pas réussi à inscrire ces deux buts qui lui auraient permis d'égaler Raul Gonzalez (323 buts) comme meilleur buteur de l'histoire du Real Madrid.

Au classement, cette victoire au forceps permet à la "Maison blanche" (1ère, 10 pts) de prendre temporairement les commandes en attendant le match du FC Barcelone (2e, 9 pts) dimanche contre Levante. Eibar (5e, 7 pts) et l'Atletico Madrid (6e, 6 pts) s'affrontaient samedi soir pour rester au contact (20h30).

Au stade Santiago-Bernabeu, le Real a eu beaucoup de difficultés à bouger une équipe de Grenade solide et entreprenante. Rien à voir avec le onze andalou qui avait sombré ici même en avril dernier avec une déroute 9-1 et un quintuplé de Ronaldo !

Sans Gareth Bale et James Rodriguez, blessés, le Portugais a eu beaucoup moins de ballons exploitables que d'habitude. Sa plus belle occasion de la première période a été un tir du bout du pied (19e) repoussé par le gardien sur Benzema, lequel n'a pas pu reprendre. Ronaldo a aussi trouvé le poteau sur un centre d'Isco mais il avait auparavant été signalé hors-jeu (36e), et ses deux frappes dangereuses à l'heure de jeu n'ont pas fait mouche (64e, 65e).

Bref, mis à part un très bon Luka Modric dans l'entre-jeu, le Real n'a pas semblé dans son assiette. Le club merengue aurait même pu rentrer au vestiaire avec un but de retard: Marcelo a sauvé sur sa ligne un ballon qui traînait (7e), l'attaquant andalou Youssef El-Arabi a vu son but annulé pour un hors-jeu peu évident (20e) et l'arbitre n'a pas bronché quand Isaac Success s'est écroulé dans la surface madrilène (33e).

Le Nigérian Success a même eu deux face-à-face brûlants à négocier devant le gardien merengue Keylor Navas, sur qui il a buté une première fois (39e) avant d'envoyer son ballon au-dessus après une merveille de talonnade d'El-Arabi entre les jambes de Raphaël Varane (53e).

C'est finalement le Real Madrid qui a trouvé la faille par Karim Benzema, buteur d'une tête piquée sur un centre de l'Espagnol Isco, lequel avait été jusque-là très brouillon (55e). Mais cet avantage n'a pas empêché le stade Bernabeu de trembler jusqu'au bout, comme lors de ce déboulé dans la surface d'El-Arabi sur lequel Navas s'est bien interposé (60e).

Peut-être y a-t-il eu un peu de relâchement pour les Madrilènes après leurs récentes démonstrations offensives et les blessures de joueurs cadres comme Sergio Ramos, Bale ou James?

Reste que, même sans la manière et malgré les sifflets du Bernabeu à la fin du match, le Real n'a toujours pas encaissé le moindre but cette saison. Et que Karim Benzema, sorti sous l'ovation du public, semble avoir pris au mot Rafael Benitez, qui souhaite le voir inscrire plus de 20 à 25 buts cette saison.

jed/dmk

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!