Publié

footEspagne/9e journée: Suarez voit triple, duo Real-Barça en tête (PAPIER GENERAL)

Madrid, 25 oct 2015 (AFP) - Luis Suarez, triple buteur, et Neymar, double passeur, ont livré un joli numéro de duettistes dimanche contre Eibar (3-1) et permis au FC Barcelone, toujours privé de Lionel Messi, de rejoindre le Real Madrid en tête du Championnat d'Espagne pour la 9e journée.

Bon anniversaire Suarez! Un an jour pour jour après ses débuts en match officiel avec le Barça, l'Uruguayen a réussi un splendide coup du chapeau (21e, 48e, 85e) pour effacer un but précoce de Borja Baston (10e) et offrir la victoire au club catalan, réduit à dix en fin de match après l'exclusion de Javier Mascherano (84e).

Voilà le Real et le Barça réunis au sommet du classement à moins d'un mois du premier clasico de la saison, le 21 novembre: le Real (1er, 21 pts) devance le Barça (2e, 21 pts) à la différence de buts générale ( 18 contre 8). Derrière ce duo, le Celta Vigo (3e, 18 pts) est sous la menace de l'Atletico Madrid (5e, 16 pts), opposé à Valence en soirée (20h30).

Au Camp Nou, c'est peu dire que le Barça a dû s'employer face à la courageuse équipe d'Eibar (7e, 13 pts): le modeste club basque n'en finit plus d'étonner depuis son maintien miraculeux dans l'élite cet été à la suite de la relégation administrative d'Elche.

Son pressing a considérablement gêné la défense barcelonaise, qui a peiné à ressortir proprement. Sur un ballon récupéré très haut, Borja Baston a marqué dans le but vide après une parade du gardien Claudio Bravo (10e).

Et après l'égalisation de Suarez (21e), Eibar a même eu des balles de 2-1: Keko a vu sa frappe à angle fermé sortie in extremis par Marc Bartra (40e) et la tête de Baston à bout portant a trouvé les gants de Bravo (48e).

Pour s'en sortir, le Barça s'en est remis aux talents de créateur de Neymar et de finisseur de Suarez.

"Ney" avait déjà initié l'action du premier but, inscrit par "Lucho" après une louche de Sergio Busquets et un centre de Sandro, lequel était peut-être parti en position de hors-jeu (21e).

Le Brésilien, toujours "pichichi" de Liga avec 8 buts, a ensuite signé un joli déboulé dans la surface pour servir son compère uruguayen (48e), qui a porté dimanche à sept buts son total dans ce Championnat.

Enfin, à la 85e minute, Neymar a alerté Suarez sur la gauche. L'Uruguayen a contrôlé de la poitrine et marqué d'un tir imparable, un enchaînement de grande classe qui lui a valu l'ovation méritée du Camp Nou.

Quand ces deux-là se trouvent sur le terrain, la connexion est dévastatrice, même en l'absence de Lionel Messi, toujours blessé jusqu'à la mi-novembre mais présent en tribune pour assister au spectacle.

Entre eux, les rôles sont bien définis: Neymar joue le détonateur sur son aile gauche, où il déborde, repique, dribble et accélère le jeu. Quant à Suarez, il est le pivot et le finisseur. Et il a fêté en beauté son premier "anniversaire" barcelonais, un an après une défaite 3-1 au stade Santiago-Bernabeu le 25 octobre 2014 pour ses grands débuts barcelonais après sa longue suspension pour morsure.

Pour le Barça, le seul point noir dans cette soirée est l'expulsion de Mascherano pour un carton rouge direct, apparemment pour contestation puisque le jeu était arrêté au moment de son renvoi au vestiaire (84e). Déjà très affaibli par les blessures (Messi, Iniesta, Rafinha...), le Barça devrait être privé de "Masche" au moins pour le déplacement à Getafe le week-end prochain.

jed/jgu

(AFP)

Ton opinion