Publié

footEspagne/Atletico-Real: Griezmann-Benzema, duel fratricide à Madrid (MAGAZINE)

Par Jean DECOTTE Madrid, 5 fév 2015 (AFP) - Très complices en équipe de France, Antoine Griezmann et Karim Benzema vivent chacun une période faste en club et leur duel à distance sera une des clés du derby madrilène entre l'Atletico et le Real en Championnat d'Espagne, samedi (16h00 heure française).

Ces deux-là avaient tout pour s'entendre: depuis un an que Griezmann joue en Bleu (14 sélections), il affiche une relation technique prometteuse avec Benzema, patron de l'attaque française (77 sélections) De fait, le jeu rapide et instinctif de "Grizi" convient bien à celui de "Benz", adepte des remises et des combinaisons. "C'est facile de s'associer, on essaie toujours de se trouver pour un une-deux", a expliqué Griezmann lors du dernier rassemblement des Bleus. Et cette compatibilité se double d'une belle complicité au quotidien, s'agissant de deux joueurs proches par l'âge (27 ans pour Benzema, bientôt 24 pour Griezmann) et originaires de la grande région lyonnaise (Bron pour l'un, Mâcon pour l'autre). "On s'entend bien, sur et en dehors du terrain", avait résumé Griezmann en novembre 2014. D'ailleurs, juste après son transfert à l'Atletico cet été, Benzema lui avait envoyé sur Twitter ce message de bienvenue à Madrid: "Rendez-vous pour le derby, frérot !" Des derbies madrilènes, les deux Français en ont déjà disputé cinq cette saison (trois victoires de l'Atletico, deux nuls), sans parvenir à marquer. Mais Griezmann et Benzema pourraient se rattraper samedi au stade Vicente-Calderon, si l'on se fie à leur éclatante forme du moment. Sur ses six dernières apparitions en Liga, Griezmann a inscrit huit buts, devenant le meilleur buteur de l'"Atleti" cette saison (11 buts en championnat). "Depuis le mois de novembre, nous parlons du fait que Griezmann fait beaucoup de progrès. Voilà le joueur dont nous avons besoin", s'est réjoui l'entraîneur "colchonero" Diego Simeone, qui, en début de saison, avait exhorté le Français à devenir "un homme" sur le terrain. Mais "Benzegol" n'est pas en reste: 11 buts également en Liga, dont une merveille de frappe enroulée en lucarne le week-end dernier contre la Real Sociedad (4-1). "Le but qu'il a marqué est un but de grande qualité", a souligné samedi son entraîneur Carlo Ancelotti. "C'est un attaquant qui a une qualité de frappe fantastique dans toutes les positions." Outre leur finesse technique et leur sens du but, Griezmann et Benzema ont aussi en commun de savoir s'effacer pour le bien du collectif, ce qui a progressivement fait d'eux des éléments-clés de l'Atletico (3e, 47 pts) et du Real (1er, 54 pts) en Liga. Griezmann a pour lui son inlassable activité: "J'aime quand il revient défendre, quand il travaille, quand il combine avec ses partenaires et récupère des ballons qui nous permettent de mieux attaquer", résume Simeone. Quant à Benzema, c'est un attaquant qui décroche, combine, ouvre des brèches et permet aux autres de briller. "Ce n'est pas un attaquant de surface, c'est un attaquant qui se déplace très bien, qui apporte de la qualité dans le jeu", fait valoir Ancelotti. Bref, ces deux-là sont bien partis pour enflammer le derby samedi, avec pour arbitre leur compatriote Raphaël Varane, qui devrait être aligné en défense côté Real. jed/pgr/mam

(AFP)

Ton opinion