Publié

footEspagne - Real-Barça: Neymar, prince héritier du roi Messi (MAGAZINE)

Neymar a expédié les affaires courantes au FC Barcelone jusqu'au retour de blessure de Lionel Messi, attendu samedi (18h15, 17h15 GMT) en Championnat d'Espagne sur les terres du Real Madrid, où le petit prince brésilien peut conforter son statut d'héritier du "roi Leo".

Un intérim couronné de succès: pendant les sept semaines d'absence de l'Argentin, les affres de la "Messidépendance" n'ont pour une fois pas ébranlé le Barça, qui aborde le clasico dans le trône du leader (1er, 27 pts) et avec un matelas inattendu de trois longueurs d'avance sur le Real (2e, 24 pts).

Il faut dire que Neymar a pris les commandes du jeu barcelonais. Conquérant et souverain, le Brésilien a inscrit 10 buts et délivré 6 passes décisives en neuf matches officiels disputés depuis la blessure de Messi au genou gauche fin septembre.

Artisan avec l'Argentin du triplé Liga-Coupe-Ligue des champions au printemps, "Ney" paraît en mesure d'être le 30 novembre parmi les trois finalistes du Ballon d'Or aux côtés de Cristiano Ronaldo et de Messi, qui fait figure de grandissime favori pour décrocher un cinquième trophée en janvier prochain.

"Neymar est dans une période spectaculaire, au point qu'on puisse dire qu'il est désormais juste derrière Leo ", s'est réjoui mercredi le troisième larron du trio barcelonais "MSN", Luis Suarez. "Il peut parfaitement être le deuxième meilleur joueur du monde et il démontre qu'il n'est pas venu au Barça pour rien. Ce qu'il a fait ces dernières semaines est incroyable", a commenté l'Uruguayen.

Au vu de sa trajectoire ascendante, Neymar (23 ans) est bien parti pour être le successeur désigné de Messi (28 ans) et Ronaldo (30 ans) au palmarès du Ballon d'Or. "Il va l'obtenir, de par ses qualités, ses prédispositions, je n'ai aucun doute qu'il puisse à un moment le décrocher", avait prophétisé l'Argentin il y a un an.

Depuis plusieurs semaines, Neymar brille au plus haut niveau, même s'il a souffert de maux de dents ces derniers jours en sélection, selon la presse brésilienne. Avec le Barça, il est l'actuel meilleur buteur du Championnat d'Espagne (11 buts), devant Suarez (9) et Ronaldo (8).

"(Neymar) est un phénomène, le meilleur joueur brésilien du moment", a résumé la semaine dernière son compatriote Ronaldinho, ex-icône du Camp Nou.

De plus, "Ney" n'est pas qu'un buteur: repiquant dans l'axe depuis son aile gauche, l'attaquant a repris à son compte le rôle d'électron libre de Messi. Son entraîneur Luis Enrique n'a pu qu'accumuler les éloges: "unique", "électrique", "déterminant"...

De quoi donner au jeune Brésilien l'envie de s'affranchir de la tutelle du génie argentin? Rien n'est moins sûr.

Arrivé à Barcelone en 2013 sur la pointe des pieds, Neymar a toujours répété qu'il était là pour "apprendre" de Messi, qu'il présente comme son idole. Et les relations au sein du trio sud-américain "MSN" semblent à ce point excellentes que Suarez et Neymar ont réaffirmé leur allégeance à "La Puce" pendant toute sa convalescence.

Messi, qui a repris l'entraînement lundi, pourrait faire son retour à la compétition samedi au stade Santiago-Bernabeu. Mais si le "roi Leo" est trop juste pour être titulaire, Neymar est évidemment prêt à assumer la régence.

jed/pel

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!