Publié

Plaidoiries«Est-ce que cet accident n'aurait pas pu arriver à n'importe qui?»

L'automobiliste qui le 13 septembre 2011 avait renversé la petite Stéphanie à Aigle sera fixé sur son sort cet après-midi vers 16h.

par
Laurent Grabet
Sébastien Anex

L'avocate de Carlos (prénom d'emprunt), Me Rüdlinger, s'est livrée à un exercice de «haute voltige» pour défendre son client que tout accable: le fait qu'il est un multirécidiviste, le fait qu'il a fait croire plusieurs jours aux enquêteurs que c'est son ami qui conduisait le jour du drame et enfin le fait qu'il n'assume pas ses responsabilités.

Votre opinion