21.11.2020 à 22:31

FootballEt à la fin, c'est YB qui gagne...

Les Young Boys ont renversé le FC Bâle (2-1), lors de la 8e journée de Super League et pris seuls la tête du classement, avant le SFC-Lugano de dimanche.

par
Sport-Center
Les Bernois sont heureux.

Les Bernois sont heureux.

KEYSTONE

Les hommes de Gerardo Seoane ont montré une bonne dose de résilience, samedi, devant les quinze spectateurs du Wankdorf. Pas franchement aidés par l'arbitre Fedayi San durant la première demi-heure (penalty accordé pour une faute bête de Silvan Hefti, transformé par Arthur Cabral à la 22e et quelques mains bâloises qui ont traîné dans leur seize mètres), ils ont réussi à retourner le score et faire le trou au sommet du classement, en attendant le très prometteur Servette-Lugano de ce dimanche.

Les Young Boys ont eu la chance d'égaliser, alors que ce sont plutôt les Rhénans qui connaissaient un temps fort, juste avant la pause. C'est à la 42e que le portier David Von Ballmoos s'est transformé en... passeur décisif. Un de ses longs dégagements au pied a pris à revers la défense du FCB et permis à Jean-Pierre Nsame de tromper de près l'Autrichien Heinz Lindner.

Les joueurs de la capitale ont enfoncé le clou, alors que la deuxième période avait commencé très doucement. Meschack Elia (61e) était à la conclusion d'un mouvement encore une fois rapide vers l'avant. Le Congolais de 23 ans inscrivait là son quatrième but avec YB, club qu'il a rejoint en février dernier. Celui-ci vaut assurément de l'or.

Klose ne suffit pas

Ce Bâle-là accuse désormais déjà pas mal de retard - huit points après huit journées - face à celui qui l'a remplacé au sommet du football suisse, mais il n'en reste pas moins intéressant. Les hommes de Ciriaco Sforza ont su faire le dos rond en défense et se projeter vite vers l'avant pendant quasiment une heure, allant jusqu'à faire douter une formation habituellement si sûre de son football.

Les renforts estivaux - et même automnaux pour ce qui est de Pajtim Kasami - ont permis au club rhénan de retrouver un semblant d'équilibre. Le défenseur central Timm Klose (32 ans), notamment, a apporté une vraie stabilité à une formation qui n'en trouvait plus à force d'aligner des stoppeurs pour en faire des plus-values sur le marché des transferts, sans penser forcément au présent.

Cette belle impression n’a pas été suffisante pour faire vaciller le roi bernois de son trône, qui n'a plus battu par Bâle sur ses bases depuis 2016. D'autant plus que les Rhénans ont coulé après le 2-1 bernois et n'ont plus sorti la tête de l'eau. Nicolas Ngamaleu et Mohamed Ali, notamment, ont manqué des opportunités de les noyer définitivement.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
4 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

IgniaciO

22.11.2020 à 09:55

Et toujours pas d'article sur la condamnation des ultralalas sédunois? Bravo Le Matin, Jacquer n'est pas disponible?

Hop@YB

22.11.2020 à 07:03

C'est avec émotion que j'ai appris la triste nouvelle hier soir Je vous prie de croire en mon affectueux soutien dans cette terrible épreuve Sincères condoléances Signé: un club auquel vous vous êtes tant moqué mais qui vous pardonne avec pitié en vous regardant depuis tout en haut.