Cash: Et financièrement, comment Harry et Meghan s’en sortent-ils?
Publié

CashEt financièrement, comment Harry et Meghan s’en sortent-ils?

Le frère du prince William a expliqué que sa famille leur avait «coupé les vivres». Contrat avec Netflix, maison hors de prix… Qu’on se rassure, le couple princier n’est pas pour autant à la rue.

Oprah Winfrey a interviewé Harry et Meghan pour une émission spéciale diffusée sur CBS.

Oprah Winfrey a interviewé Harry et Meghan pour une émission spéciale diffusée sur CBS.

Harpo Productions/Joe Pugliese v

Beaucoup d’informations ont été données aux téléspectateurs qui ont suivi l’interview de Meghan et Harry, le 7 mars. Ce dernier a expliqué durant l’entretien qu’il ne recevait plus d’argent du duché de Cornouailles (environ 800 000 francs par an selon «Forbes») depuis les premiers mois de l’année 2020. La cause? Leur retrait de la famille royale britannique.

Ceci n’est pas une surprise. Les tourtereaux avaient annoncé vouloir être indépendants au niveau de leurs finances et ont rapidement trouvé des solutions. Désormais, ils comptent sur de très lucratifs contrats signés auprès de plusieurs plateformes de streaming. «Cela est né de la suggestion de quelqu’un d’autre au moment où ma famille m’a carrément coupé les vivres», a confié Harry. Pour Netflix, le couple a touché 100 millions de francs afin de produire des documentaires, des séries, des longs-métrages, des émissions scénarisées et des programmes pour enfants. Spotify va débourser entre 15 et 18 millions de francs pour créer plusieurs podcasts avec eux.

L’héritage de Lady Di

Avant d’empocher la totalité de ces grosses sommes, Harry peut toutefois compter sur l’héritage laissé par sa défunte maman la princesse Diana. «J’ai ce que ma mère m’a laissé et sans cela, nous n’aurions pas été capables de partir. Tout ce que je voulais c’était avoir assez d’argent pour notre sécurité et mettre ma famille à l’abri du besoin», a-t-il déclaré. Lors de son 30e anniversaire, il a reçu l’équivalent d’environ 12 millions de francs. À ce patrimoine il faut aussi ajouter un héritage reçu de son arrière-grand-mère, Elizabeth Bowes-Lyon morte en 2002 (la somme n’a jamais été communiquée). Enfin, il lui restait aussi sans doute de l’argent de côté grâce à sa carrière de pilote de militaire dans la Royal Air Force. Avant de quitter son poste en 2015, il touchait environ 50 000 francs par an.

Des conférences en or

Sans oublier que les conférences sont une autre possibilité de revenu. Le frère du prince William s’est exprimé lors d’un sommet privé de JP Morgan à Miami en février 2020, qui aurait rapporté un million de dollars. Et les interviews données à la presse sont aussi rémunérées. Selon le «Wall Street Journal», le groupe ViacomCBS aurait déboursé entre 7 et 9 millions de dollars pour s’arroger les droits de diffusion de l’entretien de deux heures.

Au final, Meghan et Harry s’en sortent plutôt bien, voire très bien, financièrement. Ils ont d’ailleurs acheté l’été passé une maison à 14,7 millions de dollars à Santa Barbara, en Californie.

(LeMatin.ch)

Votre opinion