Football: Et maintenant, on fait quoi?
Publié

FootballEt maintenant, on fait quoi?

Après l’entrée en lice victorieuse en Ligue des nations face à l’Islande, la Nati s’en va défier amicalement l’Angleterre. L’heure des tests ou pas? L'avis de nos envoyés spéciaux.

Le "Mister" doit-il reconduire Mbabu?

Le "Mister" doit-il reconduire Mbabu?

Keystone

L’équipe de Vladimir Petkovic a éparpillé les Vikings «façon puzzle» samedi à St-Gall (6-0), dans un match qui comptait pour la nouvelle compétition officielle de l’UEFA. Mardi, les Suisses seront à Leicester, en Angleterre, pour un match amical «comme avant», avec ses six changements possible et son intérêt réel relatif. Nos envoyés spéciaux ont chacun leur vision de comment aborder cette partie sans enjeu, mais tout de même intéressante.

Tim Guillemin

Pour moi, c'est un peu égal comment nous allons jouer, tant qu'on garde le même milieu de terrain qui fonctionne bien. Zakaria-Xhaka-Shaqiri dans le coeur du jeu, pour moi, c'est l'avenir de la Suisse. Ça n'a pas été testé si souvent que ça par Vladimir Petkovic et il faut construire sur cette base pour le futur. Devant et derrière, c'est un peu égal pour moi, il peut expérimenter, s'il veut. En attaque, on a vu que Seferovic était de loin le meilleur attaquant suisse. Ce n'est donc pas primordial qu'il enchaîne. La différence entre les deux matches? Un comptait pour une Ligue des Nations que je trouve bien née... Elle mérite qu'on la joue à fond. Et défier l'Angleterre, chez elle qui plus est, c'est toujours un match de prestige. Cette rencontre est tout de même moins importante. Gagner contre l'Islande était important pour se rassurer après la Coupe du monde. Mais là, si on perd 2-1 ou 1-0, le bilan de la semaine restera positif.

Daniel Visentini

La performance de Seferovic, samedi, a fait grincer pas mal de dents chez nos collègues zurichois, qui lui prêtent peu de crédit. Mais le résultat est là! On l'a vu car Vladimir Petkovic n'a pas expérimenté contre l'Islande, il a mis sa meilleure formation possible à chaque poste. En Angleterre, il peut donner du temps de jeu à Lichtsteiner en lieu et place de Mbabu, Seferovic peut faire place à Ajeti, pour la paix des braves, pour que tout ce petit monde puisse souffler. Après, au milieu, on peut aussi remettre Shaqiri en numéro 10, sa bonne place. Quand on a une paire de milieux de terrain défensifs comme Zakaria et Xhaka, il ne faut surtout pas y toucher. Vu d'où vient cette Nati, après les critiques nauséabondes de l'été, il faut capitaliser sur ce 6-0 réussi contre l'Islande. Ça a fermé le clapet de pas mal de monde et il ne faudrait pas leur donner l'occasion de le rouvrir!

Robin Carrel

Puisque les vrais matches amicaux sont devenus denrée rare, pouvoir rester la capacité d'un joueur à évoluer au plus haut niveau planétaire est très compliqué. Ce match en Angleterre est l'occasion de voir ce que vaut notre réservoir et il faut oser lancer les jeunes ou les moins capés. Mbabu doit enchaîner à Leicester, Fernandes s'imposer sur un côté, Sow ratisser des ballons, Freuler orienter le jeu... Si la Nati veut progresser dans le giron international et passer enfin une fois les 8es de finale d'une grande compétition, elle doit pouvoir compter sur un groupe de 18-20 joueurs de haut niveau. Et si on essaie pas les habituels réservistes de temps en temps, on ne saura jamais s'ils pourront reprendre le flambeau le cas échéant.

Votre opinion