Football: Et pendant ce temps-là, à la Pontaise…
Publié

FootballEt pendant ce temps-là, à la Pontaise…

Mercredi soir, tous les yeux étaient braqués sur Sion, Bielsa faisait du Bielsa et le Lausanne-Sport… Ben le LS faisait du LS.

par
Robin Carrel
Lausanne
Le Schaffhousois Samuel Delli Carri, semble voler aux côtés du Lausannois Andi Zeqiri.

Le Schaffhousois Samuel Delli Carri, semble voler aux côtés du Lausannois Andi Zeqiri.

Keystone

La fin de saison approche, les matches deviennent couperets, la tension monte sur tous les stades et la passion envahit le public. Mais pendant ce temps-là, un village de pêcheurs peuplé d'irréductibles Vaudois résiste encore et toujours et à l'envahisseur de l’ambition footballistique. Récit d’une soirée à la Pontaise, où il aurait fallu être partout sauf ici.

La tension était montée toute la journée, sur lematin.ch, les réseaux sociaux et aux bistrots. Le match à ne pas manquer, c’était à Tourbillon. Il n’a pas été terrible, c’est vrai, mais il a eu une certaine intensité dramatique vers la fin, avec la victoire des Valaisans alors que la dernière s’apprêtait à sonner.

D’autres parties avaient aussi une certaine intensité dramatique ce soir-là. A Leeds, de l’immense Marcelo Bielsa, United a craqué en demi-finale des play-off d’accession à la Premier League. Il avait pourtant gagné le match aller à Derby County, était revenu au score, mais l’expulsion du Suisse Berardi et un but à la 85e de Jack Marriott a scellé le sort de la formation du génial coach argentin.

On pouvait même aller au Brügglifeld d’Aarau pour vibrer, mercredi soir. C’est dire. Les Argoviens n’avaient pas droit à l’erreur contre Kriens, pour confirmer leur formidable série et disputer un éventuel barrage de promotion contre l’avant-dernier de Super League. Mais ils ont encaissé un but (annulé), pris un but (pas annulé), égalisé, vu les Lucernois finir à dix, marquer le 2-1 (annulé) et pensé que c’en était fini de leurs ambitions. Sauf que…

Sauf qu’en face, il y a le Lausanne-Sport! Avec ses moyens démesurés pour sa division, le club des Plaines-du-Loup et son coach Giorgio Contini ont réussi à faire de leur troisième «match de la dernière chance» un nouveau fiasco total, devant son dernier carré de fidèle abattu puis moqueur et son président Bob Ratcliffe qui n’avait sans doute pas d’autre club, bateau, ou équipe de vélo à acheter ce jour-là.

Depuis quelques années, la mode est de coller la musique du film «Titanic» sur un grand moment de sport pour faire rire les réseaux sociaux. Mercredi, à la Pontaise, elle aurait bien collé sur les 95 minutes de (non-)jeu, mais on a finalement dû se contenter du résumé. Vous avez vu la vidéo du jeune Sierrois qui a balancé un coup-franc en touche en début de semaine et qui a fait le tour du monde? Son envoi aurait été le high-light de cette rencontre comptant pour la 34e journée de Challenge League. Et pas pour se moquer.

Pourtant, Dieu sait que la soirée avait bien commencé. Enfin, pour une soirée de congé avec l’objectif de se lever à six heures le lendemain… Des gilets jaunes avaient pris place en haut des escaliers de la Pontaise, avec un message clair (ou pas, voir ci-dessous). Le match avançant et les actions n’arrivant pas, on a cherché le spectacle où il pouvait se trouver. Alors qu’un spectateur tentait de prendre en photo le soleil couchant, on lui a conseillé d’attendre un peu.

Il a été déçu, parce qu’il est allé à la buvette. Mais nous, avec l’expérience des lieux, on a réussi à capter le seul instant de grâce de la soirée (voir ci-dessous). On ne va pas vous cacher qu’on a eu peur pendant un moment qu’un centre de Nikola Boranijasevic, alias «la première recrue de la nouvelle cellule de recrutement du Lausanne-Sport», n’aille chasser les nuages de par son manque de précision sur les passes. Mais non, même ça, il l’a raté.

Du coup, le temps d’aller évacuer les bières de la soirée, le 1-0 de la 93e de Toma, on l’a raté aussi sur la TV de la Confrérie. Du coup, le temps de rentrer, on a manqué l’expulsion du Tessinois de Leeds Gaetano Berardi et le but du 2-4 de Derby County à la 85e face à Leeds en demi-finale de play-off de Championship. Du coup, ç'a vraiment été une soirée «à la lausannoise». Celle des occasions manquées.

Votre opinion