Actualisé 17.07.2020 à 14:39

Jeu vidéo

Et pendant ce temps, Nintendo sort un Mario

«Paper Mario – The Origami King» est sorti sur Switch le 17 juillet sans (trop) crier gare. Un nouveau jeu soutenu par un humour bon enfant finement ciselé.

par
Jean-Charles Canet

Pendant que les deux grands (Sony et Microsoft) continuent à se toiser et de bomber le torse comme il se doit à quelques mois de la sortie d’une prochaine génération de consoles, Nintendo, apparemment serein a lâché ce vendredi 17 juillet ce qui sera sans doute sa bombinette estivale: «Paper Mario – The Origami King». En exclusivité sur Switch.

On retrouve ce qui fait le charme de la franchise, Mario et Luigi (au début) au format découpé donc n’apparaissant qu’en mode recto ou verso dans un monde de papier et de carton numériques. Ce dernier suffisamment épuré pour paraître stylisé mais suffisamment complexe pour paraître de sa génération. Tout cela reste comme attendu charmant. Le «running gag» de la princesse Peach retenue prisonnière est bien évidemment respecté, les affaires roulent pour Mario dans la grande tradition Nintendo. Tout juste relèvera-t-on, en guise de d’audace, que le jeu baigne dans un humour bon enfant que nous trouvons plus finement distillé que de coutume. On relève également la présence d’un système de combats au tour par tour, comme dans les vieux jeux de rôle japonais d’antan, mais revu à la sauce Mario, c’est-à-dire très simple de prime abord et très habile dans la progression de la difficulté. Difficulté globale du jeu qui n’est pas excessive, se plaît-on à préciser.

Quant au prétexte qui sert de récit, citons l’excellent résumé du service de presse de Nintendo: «Le roi Olly, le souverain autoproclamé du Royaume Origami, a la terrible intention de plier le monde entier à sa volonté.». Plier le monde, vous avez saisi, (clin d’œil, clin d’œil)?

Charmante récréation, «The Origami King» n’en a pas moins la vertu d’apporter une pointe de légèreté dans une actualité du jeu vidéo qui s’est dernièrement caractérisée par la sortie de jeux graphiquement très chargé. Allez hop, on l’embarque sur notre transat.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
0 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé