Publié

Hockey sur glaceEt si Damien Brunner revenait en Suisse?

L'ancien attaquant du EV Zoug et des Detroit Red Wings, toujours sans club en NHL, pourrait débuter la saison en LNA dans les rangs du club de Suisse centrale.

par
Cyrill Pasche
Damien Brunner pourrait trouver un accord avec Zoug pour maintenir sa forme en début de saison.

Damien Brunner pourrait trouver un accord avec Zoug pour maintenir sa forme en début de saison.

Selon la Neue Luzerner Zeitung, le meilleur compteur de LNA de la campagne 2011-2012 pourrait renforcer l'EV Zoug en début de saison, le temps de retrouver de l'embauche dans la prestigieuse NHL. Sans contrat à une semaine de l'ouverture des camps d'entraînement en Amérique du Nord, l'international helvétique de 27 ans s'entraîne pour l'heure à la Bossard Arena avec la formation de Suisse centrale.

Le directeur sportif du club zougois Jakub Horak a confirmé qu'une solution temporaire (sur la base d'un engagement de match en match, ce qui permettrait à Brunner de quitter la Suisse dès qu'il aura paraphé une nouvelle entente avec une organisation de NHL) pourrait être trouvée avec le joueur. «Nous ne partons pas du principe que Damien Brunner sera avec nous au début de la saison, mais nous l'accueillerons à bras ouverts si une possibilité se présente, a indiqué le directeur sportif zougois. Mais si Damien veut vraiment jouer avec nous, nous trouverons une solution.»

Doug Shedden, le coach de Zoug, refuse pour l'heure de spéculer sur la présence de Brunner dans les rangs de la formation de Suisse centrale. «Je suis persuadé qu'il trouvera un nouvel employeur en NHL, a affirmé le coach canadien de 52 ans à la Neue Luzerner Zeitung. Mais il devra peut-être patienter jusqu'à la fin des camps d'entraînement en NHL.» Le joueur n'a pour sa part pas souhaité s'exprimer sur sa situation sportive.

Brunner trop gourmand?

Lors de sa première saison de NHL en 2012-2013 – une saison écourtée en raison de la grève des joueurs -, Damien Brunner avait inscrit 26 points en 44 matches (12 buts et 14 assists) sous le maillot des Detroit Red Wings. Bénéficiant du statut d'agent libre – Brunner peut donc s'engager avec l'équipe de son choix sans aucune restriction - depuis l'ouverture du marché le 5 juillet, Brunner avait dans un premier temps refusé une offre de prolongation de contrat des Detroit Red Wings de deux ans et d'une valeur totale de 5 millions de dollars. Certains observateurs ont avancé que le joueur et son agent visaient une entente de plusieurs saisons à hauteur de plus de 3 millions de dollars par année.

Trop gourmand financièrement, Brunner se retrouve aujourd'hui sans contrat tandis que la saison de NHL recommencera le 1er octobre. Alors que son nom a notamment circulé du côté des New Jersey Devils, New York Islanders et Phoenix Coyotes, l'attaquant suisse devra sans doute se résoudre à revoir ses prétentions financières à la baisse s'il entend patiner en NHL cet hiver. De toute évidence, Damien Brunner n'est désormais plus en position de force pour négocier une nouvelle entente en Amérique du Nord.

Ton opinion